Pourquoi mettre en place une ZFE ?

Mise à jour le 13/06/2023

Les villes et les métropoles densément peuplées voient depuis plusieurs années la qualité de leur air se dégrader. Face à cette problématique, une solution est déployée pour protéger la santé de tous : la Zone à Faibles Émissions, ou ZFE.

Pour réguler l’utilisation des transports polluants

Un adulte inhale 10 000 à 20 000 litres d’air par jour. En temps normal, il se compose à 99 % de dioxygène et de diazote. Mais lorsque des polluants s’y ajoutent, ils peuvent mettre en danger la santé de l’Homme comme de l’environnement.

Il existe de multiples sources de polluants. Parmi elles, les déplacements automobiles jouent un rôle très important. Dans les grandes agglomérations, le trafic entraîne le dépassement des concentrations réglementaires en particules fines et en dioxyde d’azote. Deux composants capables d’engendrer d’importants problèmes de santé sur le long terme.

Les ZFE ont pour but de limiter la production de ces composants en interdisant la circulation des véhicules les plus polluants.

En savoir plus sur la qualité de l’air

Pour protéger la santé de tous

L’impact de la qualité de l’air sur la santé est une réalité scientifiquement prouvée. D’après le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), la pollution de l’air extérieur est un cancérigène avéré.

Si ses effets concernent tout le monde, certaines catégories de personnes sont plus sensibles : personnes âgées, femmes enceintes, nourrissons, jeunes enfants, personnes atteintes de maladies cardiovasculaires et respiratoires chroniques, de diabète ou dont le système immunitaire est affaibli…

Les enfants sont particulièrement exposés car la concentration en polluant est plus forte à 1 mètre du sol (au plus près des pots d’échappement).

Selon l’OMS, la pollution de l’air cause environ 4,2 millions de décès chaque année. En France, ce chiffre est estimé à 40 000 décès pour les personnes âgées de 30 ans exposées aux particules fines.

Au-delà des décès, la pollution de l’air est à l’origine de nombreuses pathologies. À court terme, durant les pics de pollution et les jours suivants, on constate une :

  • Augmentation des taux d’hospitalisation, de mortalité, de crises cardiaques et de troubles pulmonaires
  • Aggravation des maladies chroniques existantes, cardiaques ou respiratoires
  • Apparition d’irritations oculaires et d’inflammation des muqueuses des voies respiratoires et des bronches

À long terme, la pollution atmosphérique peut contribuer à l’apparition et l’aggravation de nombreuses affections (maladies cardiovasculaires, pathologies pulmonaires, cancers, naissances prématurées…).

L’objectif des ZFE est donc à terme, de protéger la santé des habitants des agglomérations, mais également de toutes les personnes y travaillant ou s’y déplaçant ponctuellement.

Obtenir plus d’infos sur les conséquences de la pollution de l’air

Pour préserver notre économie

Les estimations de la commission d'enquête sur le coût économique et financier de la pollution de l'air s’élèvent à 100 milliards d’euros par an en France. Une large part est liée aux impacts sanitaires.

Actualités sur le même thème

Affiche orange du Bus Express avec date du lancement au 1er juin 2024 et carte du parcours des arrêts

BusExpressLancement_AnnoncesPresses_FormatsWEB_V2_Site Web 1883x1340 px.png

à la une

Mise en service du bus express Saint-Aubin de Médoc – Gare Saint-Jean le…

Déplacements

La ligne G, première ligne de bus express de la métropole, démarre…

Une main dessine un plan de ligne de métro (photo générée par l'IA sur Adobe Firefly)

Une-main-dessine-un-plan-de-lignes-de-metro-sur-une-table-1880x1343.jpg

© Adobe Firefly (photo générée par l'IA)

Mains dessinant un plan de métro

à la une

Une étude prospective sur la faisabilité d’un métro

Déplacements

Bordeaux Métropole a lancé une étude prospective sur la faisabilité d…

vue de synthèse de la future gare ferroviaire à Talence avec des piétons, un train qui passe et le tram.

actus_medoquine-pem.png

Vue de synthèse de la future gare ferroviaire

à la une

Lancement des travaux à la gare Talence-Médoquine

Déplacements

Ce mois d'avril 2024 marque le début des travaux du pôle d'échanges…