OIM Arc Rive Droite

Mise à jour le 18/04/2024

 

L'Opération d'Intérêt Métropolitain Arc Rive Droite (OIM ARD) a été instaurée en 2021 pour remédier à un déséquilibre entre le dynamisme démographique et l'activité économique sur la rive droite, selon un diagnostic territorial. L’OIM ARD est une opération de développement économique et territorial, qui s’étend sur les 11 communes de la rive droite, afin que chacune puisse bénéficier de l’effet d'entraînement et de la dynamique de projet.

L’économie de la transition est au cœur de l’OIM Arc Rive Droite, afin de faire de la rive droite un territoire en transition écologique, sociale et sociétale. La protection de ses atouts naturels et paysagers, avec notamment 30 km de présence au fleuve et 5000 ha d’espaces naturels protégés, est primordiale. 
Cette économie de la transition doit être le moteur de développement économique permettant : 

  • Un rééquilibrage entre démographie et emplois sur la rive droite ; 
  • Un rééquilibrage en termes de développement économique entre rive gauche et rive droite.  
     

Une Opération d'Intérêt Métropolitain

Les OIM sont des Opérations d’Intérêt Métropolitain : ce sont des territoires prioritaires de développement économique de Bordeaux Métropole. Leur fonction est double : 

  • Contribuer à l’attractivité de la métropole ;
  • Créer une dynamique économique à effet d’entraînement pour toute l’agglomération de communes. 

Arc Rive Droite 
L’Arc Rive Droite est la zone concernée par cette OIM qui constitue un périmètre de 12 500 hectares et regroupe les 11 communes de la rive droite, hors Bordeaux Bastide : Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues près Bordeaux, Bassens, Bouliac, Carbon-Blanc, Cenon, Floirac, Lormont, Saint-Louis de Montferrand, Saint-Vincent de Paul.

Découvrir l’OIM Bordeaux Inno Campus.

Découvrir l’OIM Bordeaux Aéroparc.
 

Les objectifs

Grâce à un diagnostic territorial réalisé en 2021, deux piliers économiques ont été identifiés sur la rive droite : le port et les activités portuaires, avec 8 400 emplois sur les 43 000 que compte la rive droite, et l’artisanat, notamment dans le secteur du bâtiment, avec 4 063 entreprises actives en 2021.

L’objectif de l’OIM ARD est donc de s’appuyer sur ces composantes économiques, sur les atouts naturels et sur les enjeux environnementaux du territoire pour œuvrer à un développement économique raisonné et se démarquer en tant que territoire en transition (écologique, sociale et sociétale).

Quelle stratégie pour atteindre ces objectifs ?

L’OIM Arc rive droite entend se déployer selon deux composantes fortes :

  • Soutenir les projets d’entreprises qui s’engagent dans une démarche de transition écologique et notamment dans la décarbonation des activités industrielles, productives et portuaires, ainsi que dans l’économie circulaire ; 
  • Conforter la dynamique et l’essor de l’artisanat, en particulier dans le secteur de l’écoconstruction et de la rénovation énergétique, du recyclage et du réemploi des matériaux déposés.

Pour cela, la coopération avec les communes et les territoires voisins est un indispensable : la Métropole souhaite poursuivre son engagement à leurs côtés grâce aux contrats de co-développement. De la même façon, les partenariats institutionnels font partie de l’identité de l’OIM ARD.

Carte d'identité

11 communes 116 000 habitans 26% de mois de 20 ans 11 zones d'activité éco 5000 hectares de nature 30 kilometres de rives 43 000 emplois 1900 créations d'entreprises 700 emplois

oim-chiffres-cles-rive-droite.png

Les chiffres clés de l'OIM Arc rive droite

La Métropole en action : les projets mis en œuvre

Un site industriel à Bassens : Innogaronne, premier centre de ressources

Avec l’acquisition en novembre 2022 d'un site industriel de plus de 7000 m² à Bassens, l’OIM ARD dispose dorénavant d’un véritable centre de ressources dédié à l’accompagnement d’entreprises innovantes dans les métiers de la transition écologique.

Le site, baptisé Innogaronne, Accélérateur des transitions de l’Arc Rive Droite, a été inauguré le 12 décembre 2023. Néanmoins, le centre de ressources a ouvert ses portes aux premières entreprises, issues principalement du secteur de l’écoconstruction, dès le 17 mars 2023 avec notamment l’installation de la coopérative d’activités et d’emplois artisanale de l’écoconstruction Coop&Bat. Les entreprises artisanales HOCQUAUX et Séjoli (adhérents de Coop&Bat) sont accueillies à Innogaronne depuis mai et décembre 2023 respectivement. L’IFABE (institut de formation aux métiers de la rénovation énergétique) s’est installé en juin. L’entreprise KOJI qui construit des structures modulaires en bois et matériaux biosourcés, s’est implantée au sein d’Innogaronne, en septembre 2023.  

En parallèle, le site accueillera un technopôle de l'innovation et de la décarbonation des activités industrielles et portuaires, géré et animé par Bordeaux Technowest dont l’installation est prévue au cours du 2nd semestre 2024 après une phase de travaux de mise en conformité et de réhabilitation.

Partenariat avec le Grand Port Maritime de Bordeaux (GPMB)

Bordeaux Métropole (Direction Générale du Développement Économique et l’OIM ARD) et le GPMB travaillent conjointement avec les industriels (Michelin, Sarp Industries Aquitaine et Pyrénées, EDF et TEREGA) ayant des projets de décarbonation de leurs activités. Ce partenariat est lauréat, depuis avril 2024, de l’appel à projet « Zone Industrielle Bas Carbone » (ZIBAC) de l’ADEME, visant à soutenir la transformation de l’économie pour une zone industrielle bas carbone. Cette dynamique collective a donné lieu à la création de l’association Bees-ZIP (Bordeaux énergies Eau Environnement et Synergies en Zones Industrielles et Portuaires). Son siège social est localisé à Innogaronne. 

Le projet ZIRI : rassembler les entreprises du territoire autour de l'Écologie Industrielle et Territoriale

Lancé par Bordeaux Technowest en 2014, le réseau ZIRI contribue à l'Écologie Industrielle et Territoriale (EIT), l’une des 7 composantes de l’économie circulaire.

L’objectif de ce réseau d’entreprises est de faire émerger des synergies entre les entreprises : des synergies de substitution (les déchets de l’une deviennent les ressources premières de l’autre) et des synergies de mutualisation (regroupement de contrats d’électricité, de services, etc.). 

Le réseau ZIRI participe ainsi à la coopération et à la protection des ressources portées par l’OIM Arc Rive Droite. Cette démarche est en cours sur la zone d’activités économiques d’Artigues ainsi que sur la zone industrielle de Bassens. 16 adhérents au réseau ZIRI sont issus de la rive droite. 54 synergies de substitution ont été détectées sur le territoire rive droite au cours de l’année 2023 et 12 synergies de mutualisation au cours d’ateliers collectifs. 

Outre le déploiement de centres de ressources et la mise en œuvre d’actions d’animation partenariale, l’OIM Arc Rive Droite est également partie prenante dans la redynamisation et le réaménagement de zones d’activités économiques. En parallèle, afin d’apprécier l’impact de l’OIM Arc Rive Droite sur le développement et la mutation du territoire, une approche évaluative est mise en œuvre.

Les dates clés

  • Mai 2021 : Création de l'OIM Arc Rive Droite. 
  • 31 janvier 2022 : 1ère rencontre des 11 maires de la rive droite avec GPMB.
  • 23 septembre 2022 : Lancement de la démarche d’EIT ZIRI. 
  • 16 novembre 2022 : Acquisition du site industriel ex-Lafon à Bassens.
  • Novembre 2022 : Décision d’acquérir le site TDF à Artigues pour l’ESS et l’artisanat.
  • 17 mars 2023 : Ouverture du site industriel de Bassens aux premières entreprises pour soutenir l’économie de la transition.
  • Mai 2023 : Réponse à l’appel à projet ZIBaC de l’ADEME en lien avec le GPMB.
  • Décembre 2023 : Inauguration du site Innogaronne et participation de l’OIM Arc Rive Droite au Salon de l’Immobilier d’Entreprise (SIMI)
  • Février / Mars 2024 : Rencontre de l’OIM Arc Rive Droite avec le PETR Cœur Entre-Deux-Mers et la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Arcachon Nord (COBAN) dans le cadre de la coopération territoriale.

Un cœur pour l’écosystème de la construction bois à Artigues-près-Bordeaux

Un futur pôle éco-construction bois va voir le jour sur le site de la Blancherie à Artigues-près-Bordeaux à travers le projet Woodrise Vallée. Il visera à accompagner et développer la filière bois. Il ciblera prioritairement des activités de formation, de production industrielle, et réservera des locaux pour les artisans. Il favorisera l’innovation grâce à une plateforme technologique de la "construction 4.0" et un laboratoire de tests des matériaux.

L’économie de transition est au cœur de l’Arc Rive Droite. Ce projet de territoire, d’animation et de structuration de l’écosystème naissant de la construction bois, conforte l’ambition environnementale de l’OIM Arc Rive Droite. La Nouvelle-Aquitaine regroupe une ressource de 2,8 millions d’hectares de forêt. C’est donc une filière d’avenir et en pleine croissance qui va s’installer sur l’Arc Rive Droite.

Perspectives pour 2023-2024

En termes d’actions d’animation partenariale :

  • Validation d’un programme d’action pour l’accompagnement de l’artisanat du bâtiment : construction, rénovation énergétique et réemploi 
  • Coopération avec le Pays Cœur Entre-Deux-Mers et le Grand-Cubzaguais.

En termes de centres de ressources :

  • Réalisation de travaux sur les divers  centres de ressources thématiques (écoconstruction, artisanat et ESS, réemploi)
  • Juin 2024 : Lancement de l’appel à projet concernant l’occupation du site Innogaronne dans le cadre de l’évènement Bordeaux Tech’Day organisé par Bordeaux Technowest.

En termes de pilotage de la démarche :

  • Mise en œuvre de la dernière phase du  marché innovant de mesure de captation carbone du territoire avec l’entreprise NetCarbon .
    Après avoir réalisé un état des lieux du territoire de la rive droite de 2018 à 2022 sur la base de 4 indicateurs (classification des sols, couverture végétale, température au sol, captation carbone) puis avoir extrapolé cette tendance pour dessiner une trajectoire sur les 10 prochaines années, la startup Netcarbon a pour mission de simuler l’impact des projets de renouvellement urbain soumis par l’OIM Arc Rive Droite
  • Évaluation de la trajectoire de conciliation entre développement économique et  transition écologique de l’OIM ARD via des indicateurs chiffrés en lien avec l’A’urba
  • Lancement d’une démarche de marketing territorial.
     

Ressources complémentaires

Contacts associés

Chateau Aurore
Directrice de l’OIM Arc Rive Droite
Magnes Noëllie
Chargée de mission

Actualités sur le même thème

Visuel de la nouvelle usine à hydrogène HDF à Blanquefort

HDF - photo.jpg

© Bordeaux Métropole

Nouvelle usine à hydrogène HDF à Blanquefort

HDF, nouvelle usine à hydrogène inaugurée à Blanquefort

Économie

La première usine au monde dédiée à la fabrication de piles à hydrogène…

Salon professionnel dans le hall de Bordeaux Métropole

salon_hallmetropole_CB8194_1880.jpg

Salon professionnel dans le hall de Bordeaux Métropole

-

© Ch. Barbier - Bordeaux Métropole

Salon professionnel dans le hall de Bordeaux Métropole

Accompagner le développement économique et les emplois

Économie

Ce premier trimestre 2024, Bordeaux Métropole accueille dans ses murs…

Vue du min de Brienne en pleine effervescence

MIN de Brienne

© MIN de Bordeaux-Brienne

Un futur pôle industriel d’excellence alimentaire pour le MIN de Bordeaux…

Économie

Alors que le MIN (Marché d’Intérêt National) de Bordeaux Brienne fête…