VIGILANCE ORANGE : CRUES

Des voies sont fermées à la circulation. Ne vous engagez pas sur les voies inondées. 

 

Préambule - Le renouvellement urbain des quartiers prioritaires

Mise à jour le 18/01/2024

Le renouvellement urbain vise tout à la fois à améliorer l’habitat, promouvoir la mixité sociale, désenclaver les quartiers et stimuler le développement économique. Il passe par des opérations de réhabilitation, parfois des destruction-reconstruction, et le relogement des habitants.

Renouvellement urbain

RU_Logo@1920x1080.jpg

© Bordeaux Métropole

Renouvellement urbain

Repenser un quartier de façon globale

Bordeaux Métropole pilote et anime le renouvellement urbain de 11 quartiers répartis sur 8 communes.

Habitat, activités économiques, équipements publics, voiries, espaces verts : tous ces aspects sont pris en compte dans un projet de renouvellement urbain.

L’ambition de Bordeaux Métropole est d’agir de manière globale sur le cadre de vie des habitants de renforcer le lien social, de valoriser les atouts des quartiers et de mieux intégrer ces derniers dans l’agglomération.

Le renouvellement urbain revêt une dimension écologique par son action de reconstruction de la ville sur elle-même et la réutilisation de ses ressources bâties et foncières.

Les habitants et les usagers des quartiers sont les premiers concernés par ces projets. L’État, l’ANRU, la Région, le Département, la CAF, la banque des territoires, Action logement, les communes, les bailleurs sociaux, les associations opèrent pour la réussite de ces projets.

Le renouvellement urbain dans les quartiers de la politique de la ville (QPV) est coordonné par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU)

11 quartiers prioritaires répartis sur 8 communes 

11 quartiers prioritaires de Bordeaux Métropole sont concernés par un projet de renouvellement urbain :

  • Quartier de l’Avenir à Bassens
  • Carriet à Lormont
  • Palmer Saraillère 8 mai 45 à Cenon
  • Dravemont à Floirac
  • Yser à Mérignac
  • Thouars à Talence
  • Saige à Pessac
  • Le secteur Joliot Curie à cheval sur les communes de Bordeaux, Cenon et Floirac
  • Les quartiers Aubiers-Lac, Grand Parc et le centre historique à Bordeaux.
     

Objectifs

Améliorer et diversifier l’offre de logements

Il s’agit à la fois de rénover les logements existants et d’en construire de nouveaux. Différentes actions sont mises en œuvre avec les bailleurs

  • La rénovation des logements existants : la grande majorité des logements sociaux ont été construits dans les années 60-70. Afin de remettre à niveau ces logements aux standards actuels, les bailleurs engagent des opérations de rénovation sur un plan thermique, esthétique et à l’intérieur de l’immeuble (reconfiguration des halls d’entrées, refonte de la distribution des logements etc.). Ces rénovations sont l’occasion également de revoir l’aménagement des pieds d’immeuble (les espaces privatifs, les places de parking). Bordeaux Métropole cofinance ces actions de rénovation. Dans le cadre de son projet Plantons 1 million d’arbres (lien vers la page), la Métropole participe financièrement aux plantations des espaces collectifs des résidences. Elle permet également de renaturer ces espaces urbanisés. 
  • La démolition des logements : dans certains cas, il est nécessaire de démolir des immeubles pour des raisons techniques ou parce que la rénovation des immeubles ne serait pas qualitative. Il faut alors dédensifier certains espaces, mieux connecter le quartier. Les matériaux de démolition (gravats, menuiseries, etc.) sont pour la plupart recyclés. Bordeaux Métropole participe au coût de démolition. En préalable des démolitions, les ménages concernés sont accompagnés et relogés par le bailleur. Afin de définir les règles du jeu de ces relogements, une charte métropolitaine du relogement est mise en place et déclinée localement par quartier et bailleur. À noter enfin que pour un logement social démoli, un nouveau logement doit être construit par le bailleur dans le reste de l’agglomération afin de compenser. C’est la règle « 1 logement social démoli = 1 logement social reconstruit » qui participe au rééquilibrage du territoire dans le cadre de sa politique de mixité sociale et du Programme local pour l’habitat. [lien feuille de route PLH)
  • La construction de nouveaux logements : les quartiers comportent une offre de logements majoritairement sociale. Le renouvellement urbain donne l’opportunité de diversifier cette offre par la construction de logements en accession sociale ou libre afin de favoriser la mixité sociale. 
Développer les activités économiques

Les activités économiques sont essentielles à la vie d’un quartier. Commerces, activités artisanales, actions des associations doivent être valorisées dans le cadre des projets. Ainsi, sur plusieurs quartiers, il est prévu la restructuration des centres commerciaux afin de pérenniser ou développer l’offre commerciale. Cette restructuration, à travers une nouvelle architecture, est l’occasion de rendre plus visible les vitrines des commerces. L’aménagement des pieds d’immeuble permet, quant à lui, de développer les activités de service avec une action forte notamment autour de la santé (implantation de professionnels de santé). Les activités artisanales peuvent être également valorisées par la création de locaux spécifiques. Enfin, l’action des associations est essentielle pour la vie du quartier ; une attention est donc portée sur leurs conditions d’accueil.
Bordeaux Métropole, à travers sa compétence en développement économique, réalise aux côtés des partenaires concernés (bailleur, commune, chambres consulaires etc.) des études afin d’identifier les activités à développer au sein de chaque quartier. Elle peut participer au cofinancement de ces projets. 
Enfin, les projets de renouvellement urbain vont se concrétiser par de nombreux chantiers. L’occasion donc pour les habitants en recherche d’emploi de travailler, s’ils le souhaitent, sur ces différents chantiers. Une clause d’insertion est intégrée dans les différents marchés passés par les collectivités ou les bailleurs pour réserver un nombre d’heures de travail aux habitants. Cela représente plusieurs centaines de milliers d’heures. Comme pour le relogement, une charte métropolitaine de l’insertion fixe les règles spécifiques pour les chantiers soutenus par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU)
 

Valoriser le quartier par des équipements publics de qualité

Tout comme les activités, les équipements publics sont indispensables à la quotidienneté : les écoles, les installations sportives, les équipements culturels etc. Généralement, ces équipements sont bien présents au sein des quartiers mais sont parfois vétustes. L’objectif est donc de rénover les équipements existants et d’en créer de nouveaux lorsque cela s’avère nécessaire. Un investissement important est réalisé en direction des écoles parce que l’éducation est une priorité au sein des quartiers.
À ce titre, Bordeaux Métropole finance jusqu’à 80 % du coût de construction / réhabilitation / extension des écoles au sein des projets de renouvellement urbain qu’elle pilote. Les 20 % restant étant financés par la ville concernée par l’équipement. 
Enfin, les villes sont pleinement investies dans les travaux d’équipements publics : création / rénovation de crèches, construction d’équipements sportifs ou culturels, réalisation de salles municipales etc. Bordeaux Métropole co-finance ces projets.
 

Favoriser les déplacements au sein du quartier

Même s’ils sont desservis par les transports en commun mis en place par TBM (lien vers la page) (tram, bus, etc.), les quartiers sont souvent enclavés : la circulation automobile ou 2 roues n’est pas toujours satisfaisante, de même que les connexions avec les quartiers environnants. Parfois, de grandes infrastructures routières ou ferroviaires encerclent le quartier et renforcent l’impression d’enclavement. L’enjeu est de compléter le réseau de voirie par la création de nouvelles routes tout en évitant les « couloirs de vitesse ». Une attention particulière est portée sur l’offre de stationnement (publique ou privée). La rénovation des quartiers est l’occasion de favoriser les liaisons douces, c’est-à-dire les circulations piétonnes, cyclistes ou tout autre mode alternatif (trottinettes, etc.). 
Bordeaux Métropole intervient directement sur la rénovation ou la création des voies publiques, qu’elles soient ouvertes à la circulation automobile ou spécifiquement aux vélos ou piétons. La Métropole est en charge également de la rénovation ou création du stationnement public ; le stationnement privé et résidentiel incombe généralement aux bailleurs.  
 

Rénover / créer les espaces publics

Le renouvellement urbain est l’occasion de valoriser ou réaliser des espaces publics : square, place, prairie, aires de jeux, etc. Des espaces de rencontre qui font vie au sein d’un quartier. 
Ces lieux peuvent être aménagés soit par Bordeaux Métropole lorsqu’il s’agit d’espaces à caractère urbain (une place publique par exemple), soit par la ville pour l’aménagement des espaces verts (parcs, jardins, etc.). 
Une attention particulière est apportée à la préservation des espaces de verdure et de la biodiversité au sein des quartiers. Avec le réchauffement climatique, une politique volontariste est mise en place par Bordeaux Métropole afin de développer les plantations d’arbres. L’objectif Plantons 1 million d’arbres  est lancé sur l’ensemble du territoire métropolitain. 
Sur les quartiers, l’agriculture urbaine tend également à se développer : création de jardins collectifs ou familiaux, de fermes urbaines etc. Autant de solutions pour développer une production agricole locale (lien interne vers PAT), des circuits courts, et plus largement une pédagogie autour du « bien manger ». 

Par ailleurs la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (GUSP) est un outil mis en place sur les quartiers en renouvellement urbain. Elle est coordonnée par les villes. Elle vise à améliorer la qualité de vie des habitants en répondant aux problèmes courants liés à l’habitat et au cadre de vie (espaces extérieurs, propreté, stationnement, animation).
 

Les étapes d’un projet de renouvellement urbain

Un projet de renouvellement urbain s’inscrit dans un temps long, souvent une dizaine d’années. Plusieurs étapes sont nécessaires : 

  1. Réalisation d’un diagnostic urbain, social et économique du quartier afin de mieux comprendre son fonctionnement,
  2. Définition des grands enjeux et objectifs du projet,
  3. Concertation préalable des habitants permettant de mieux appréhender les besoins et de discuter des orientations du projet,
  4. Finalisation du plan d’aménagement d’ensemble du quartier, dans toutes ses dimensions, y compris financières,
  5. Évaluation environnementale afin d’étudier l’impact du projet sur son   environnement,
  6. Phase opérationnelle : de la conception des opérations participant au projet jusqu’à leur réalisation en phase de travaux.

Lors de la phase opérationnelle, les habitants du quartier sont de nouveau concertés afin de recueillir leurs contributions sur la conception des opérations : équipements et espaces publics, voiries, logements, etc. 
Les responsables de ces opérations - collectivités, bailleurs, promoteurs - sont parties prenantes de cette concertation. 
Décliné en moyenne en une centaine d’opérations, un projet nécessite à la fois un temps d’études et de mise en œuvre sur une dizaine d’années. 
 

Les chiffres clés des projets

11

quartiers sur 8 communes

80 000

habitants concernés dont la moitié située dans le centre historique de Bordeaux,

Logement

9 000

logements rénovés, y compris les espaces en pied d’immeuble

3 600

logements diversifiés construits en accession sociale et libre

1 400

logements démolis

Activités économiques

110 000 m²

aménagés

Équipements publics

45

 équipements publics rénovés ou créés

Voiries et espaces publics

200

espaces publics (places, parcs, jardins) et voiries aménagées

Budget 

  • 1 projet de renouvellement urbain représente en moyenne un budget de 100 millions d’euros et comporte environ 100 opérations réalisées en 10 ans
  • L’ensemble des projets de renouvellement urbain pilotés par Bordeaux Métropole représente un budget de 1 milliard d’euros dont environ 1/3 financé par Bordeaux Métropole
  • Partenaires financiers : Europe, État, ANAH, ANRU, Banque des territoires, Région, Département, Villes, bailleurs, Action Logement, ANCT, GPV etc.)

Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain

Certains quartiers bénéficient d’un soutien particulier de l’État dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).
Le NPNRU lancé par l’État en 2014 permet de soutenir la transformation de 450 quartiers prioritaires de la politique de la ville en France. 
Pour la métropole bordelaise, 5 quartiers sont concernés par ce programme : 

  • Le quartier Joliot Curie (Bordeaux, Cenon, Floirac) classé projet d’intérêt national, 
  • Les Aubiers (Bordeaux), Palmer Saraillère 8 mai 45 (Cenon), Carriet (Lormont) et Dravemont (Floirac) classés d’intérêt régional. 

Ce classement permet à ces quartiers de bénéficier de subventions de l’ANRU et de prêts de la Banque des territoires. 
 

Triporteur Renouvellement urbain

Tri porteur PRU

triporteur-PRU-1340x720px.jpg

© Bordeaux Métropole

Tri porteur PRU

Le triporteur Renouvellement urbain, outil mobile, léger et agile a été conçu pour permettre de communiquer convivialement, au cœur des quartiers et au plus proche de la population, sur les projets de renouvellement urbain et cela sur l’ensemble du territoire métropolitain.
S’adaptant aux pratiques des habitants, il est positionné sur des lieux fréquentés et lors d’événements et constitue ainsi un nouvel espace mobile de dialogue et d’exposition pour recueillir les questions et observations.
Le vélo a été conçu et réalisé grâce à l’expertise des services métropolitains. 

Projets d'aménagements de la métropole bordelaise 2023

Pdf
24.87 Mo 09/02/2024

Actualités sur le même thème

Vue due quartier Meriadeck depuis un drone

vue_quartier_meriadeck_aap_ville_menges.jpg

© Bordeaux Métropole - JB Mengès

Candidatez à l’appel à projets du contrat de ville métropolitain

Aménagement

Associations, communes, bailleurs sociaux, vous avez jusqu'au 31…

Simi 2023

SIMI2023_1880x1343px_V2.jpg

© Bordeaux Métropole

Simi 2023

L’immobilier du futur se dessine au #SIMI

Aménagement

Vitrine du marché français de la filière immobilière (bureaux,…

Vue de Sport Station UCPA situé quai de brazza. On y voit le practice de golf situé sur le toit avec la garonne en arrière plan.

ucpa_sport_station_bordeaux_vue_aerienne-3novembre.jpg

Vue aérienne de l'UCPA Sport Station

-

© 3novembre/corentin linares

Le quartier Brazza prend forme

Aménagement

Avec l’ouverture de l’UCPA Sport Station, inaugurée le 13 mai 2023, sur…