VIGILANCE ORANGE : CRUES

Des voies sont fermées à la circulation. Ne vous engagez pas sur les voies inondées. 

 

Aux Bord'eaux

Publié le 23/03/2023
Mise à jour le 25/04/2023

Stalker, 2003 - 137 panneaux coupe-vent disséminés dans les stations du réseau tramway

Vue de l'oeuvre Aux Bord'eaux sur les stations de trams

Aux Bord'eaux - Stalke.jpg

© Bordeaux Métropole

Présentation

L'oeuvre

Pour la métropole bordelaise, Stalker propose quatre images sérigraphiées sur un film plastique transparent inséré entre les deux lames des panneaux coupe-vent dessinés par Elisabeth de Portzamparc (architecte designer).

Chaque image correspond à une portion du planisphère terrestre. À première vue, le résultat ressemble davantage à une forme abstraite qu’à une véritable représentation géographique et seule une observation plus attentive permet de découvrir les contours du dessin.

C’est un planisphère où la présence de l’eau, entièrement en couleur bleue, s’oppose à l’absence de la terre, entièrement transparente. Ce qui apparaît est la ligne entre la terre et la mer : un bord qui ne dénonce pas les continents et les nations parce qu’absents mais seulement et absolument la mer. Une ligne qui, dans l’attente du tram, peut être fréquentée par le regard en tous ses infinis pièges, les mouvements des passants ou des choses faisant interagir la carte du monde et le territoire immédiat par le jeu des transparences. 

Cette cartographie inédite est lisible dans la direction linéaire du tramway : un mouvement du point de vue qui donne la possibilité à l’imagination de reconstruire mentalement la continuité de l’image, comme dans la rotation du globe. 

Les artistes

Collectif à géométrie variable basé à Rome, le laboratoire d’art urbain Stalker associe, selon les projets, des artistes, architectes, scientifiques, anthropologues, etc. 

La réalité urbaine et les pratiques qui s’y développent sont leur terrain d’investigation. Les zones suburbaines, les espaces indéfinis, les friches et autres territoires en jachère font plus particulièrement l’objet de leur attention. Producteurs d’actions, ils expérimentent leurs pratiques d’exploration nomade sur les interstices de la ville et ses marges en perpétuelle mutation. 

Ils considèrent l’art comme une recherche permanente. Cette stratégie d’approche les conduit à une appréhension à la fois souple et approfondie des endroits qu’ils arpentent. 

Théoriciens de leur pratique, les membres de Stalker travaillent à une sorte de cartographie des zones qu’ils investissent et dont ils mettent en évidence les spécificités respectives. À l’écoute de ce qu’enseignent ces nouveaux territoires, ils redessinent les parcours, aboutissent à des prises de conscience des réalités et, de manière générale, à une réflexion approfondie des situations. 

Le livret de l'œuvre

pdf
1.41 Mo 03/05/2023

Actualités sur le même thème

Hyderabad, Inde - Jean-Baptiste Mengès

PN4-hyd_1880.jpg

© Jean-Baptiste Mengès - Bordeaux Métropole

Des projets culturels à l’international !

Culture

Vous êtes un acteur ou un opérateur culturel et artistique du…

LAISSE UN BLANC - Claire Lafargue

LAISSE-UN-BLANC-Claire Lafargue_20230316_940x510.jpg

LAISSE UN BLANC

-

© Claire Lafargue

LAISSE UN BLANC - Claire Lafargue

Laisse un blanc

Culture

Une nouvelle artiste est invitée à intervenir à Saint-Louis-de…