Mission solidarités

Mise à jour le 02/06/2023

Bordeaux Métropole agit en faveur des plus démunis pour favoriser leur accès au logement, aux transports, au numérique… Solidaire avec ses communes membres depuis sa création en 1968, Bordeaux Métropole déploie également une politique de solidarité territoriale, au-delà de ses frontières administratives, avec ses voisins girondins.  

Famille dans un logement insalubre

12-Competence-Solidarite©JB-Menges_2021_HD.jpg

© JB Menges

Famille dans un logement

Des compétences sociales

Les aides à la pierre

Le 23 septembre 2016, Bordeaux Métropole et l’État ont conclu une convention de délégation de compétence, d’une durée de 6 ans renouvelable, pour la gestion du financement du logement du parc public et privé.  

Bordeaux Métropole prend en charge l’attribution des aides publiques prévues par l’article L.301-3 du Code de la Construction et de l’Habitation, à l’exception des aides distribuées par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, en faveur de la construction, de l’acquisition, de la réhabilitation et de la démolition des logements locatifs sociaux et des logements-foyers, de la location-accession, de la rénovation de l’habitat privé, de la création de places d’hébergement, et d’autre part pour procéder à leur notification aux bénéficiaires.  
Cette délégation porte également sur la signature des conventions APL.  

Bordeaux Métropole est enfin compétente pour délivrer les autorisations de mise en vente de logements HLM familiaux situés sur le territoire métropolitain, ainsi que d’autres éléments du patrimoine immobilier des organismes de logement social à l’exception des logements-foyers. 

Inclusion numérique

À travers l’exercice de sa compétence numérique, Bordeaux Métropole déploie un axe fort de solidarité pour lutter contre les différentes fractures numériques. 

Fonds d’aide aux jeunes et Fonds solidarité logement

Transféré depuis 2017 par le Département de la Gironde, le Fonds d’aide aux jeunes et le Fonds de solidarité logement sont désormais gérés par Bordeaux Métropole sur le territoire des 28 communes.  

  • Le Fonds d’aide aux jeunes est un dispositif destiné aux jeunes âgés de 18 à 25 ans faisant l’objet d’un suivi dans leur démarche d’insertion, en difficulté sociale individuelle ou familiale avérée. L’objectif est d’accompagner ces jeunes au plus près de leurs besoins.  
  • Le Fonds de Solidarité Logement a, quant à lui, vocation à aider les familles ou les personnes les plus démunies à accéder à un logement décent et indépendant, ou à s’y maintenir en disposant de la fourniture d’eau, d’énergie et de service téléphonique et/ou internet.  

Participation à des dispositifs nationaux

Bordeaux Métropole s’inscrit également dans plusieurs programmes nationaux en faveur des personnes les plus fragiles.  

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Bordeaux Métropole a contractualisé avec l’État son engagement à cette stratégie durant 4 années consécutives (2020-2023) pour un montant de plus d’1 million d’euros par an.  

L’intervention de Bordeaux Métropole se concrétise par 6 actions relevant de sa compétence en matière de politique de l’habitat, d’inclusion numérique et de solidarités urbaines : 

  • Montée en compétence sur les outils numériques de base 
  • Accès à l’emploi des publics très éloignés de l’emploi et en particulier les jeunes et les femmes dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV) 
  • Lutte contre la précarité alimentaire chez les 18-25 ans 
  • Le soutien à l’accès à l’hébergement et au logement des jeunes  
  • Insertion par le logement pour les publics en sortie de squats et bidonvilles 
  • Accompagnement de ménages gens du voyage vers du logement adapté 
Stratégie d’accueil et d’intégration des réfugiés sur les territoires métropolitains

Pour la 4e année consécutive, Bordeaux Métropole s’engage auprès des services de l’État dans la signature du Contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés.  

Ce contrat vise à soutenir des acteurs locaux, associatifs et publics, impliqués dans l’amélioration des conditions de vie des personnes réfugiées et bénéficiaires de la protection internationale. Il s’agit d’actions individuelles et collectives variées visant à lever les freins à leur intégration dans tous les domaines de la vie quotidienne, qu’il s’agisse de l’habitat, l’emploi, la formation professionnelle et linguistique mais aussi l’insertion sociale. 

Stratégie de résorption des squats

Dans le cadre de la Stratégie départementale de résorption des squats, conduite en partenariat avec l’État, Bordeaux Métropole s’engage à mettre en œuvre des solutions d’hébergement à destination des publics vivant en squats ou bidonvilles, en complément des dispositifs de droit commun existants. Ces solutions passent par la création d’Espaces temporaires d’insertion (ETI) et de Logements temporaires d’insertion (LTI), dispositifs expérimentaux visant l’insertion durable vers le logement autonome des occupants de squats.  

  • Les Espaces temporaires d’insertion (ETI) sont des petits lieux de vie collectifs, composés d’unités de vie familiales de type bungalows, administrés par un opérateur en charge de la gestion locative et de l’accompagnement social des personnes accueillies. La durée de séjour dans ces « sas » vers le logement pérenne est de 6 mois renouvelable deux fois, soit 18 mois maximum.  
  • Les Logements temporaires d’insertion (LTI) sont des biens publics (propriété de Bordeaux Métropole ou de communes), vacants, en attente d’un projet d’aménagement ou autre. Ils sont mis à disposition temporairement de familles en situation de squats et désireuses de s’installer durablement en France, avec un accompagnement social, là encore, vers le logement pérenne. 
Plan national « Logement d’abord »

Le plan pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme, lancé en 2017 par l’État, fait de l’accès direct au logement une priorité pour la réinsertion des personnes sans domicile.
Objectif  : Orienter rapidement et durablement les personnes sans domicile, de l’hébergement vers le logement, grâce à un accompagnement adapté, modulable et pluridisciplinaire. 

Bordeaux Métropole a été parmi les premières métropoles à s’engager et sa candidature, aux côtés du Département de la Gironde, a été retenue dès 2018 comme territoire de mise en œuvre accélérée du Plan Logement d’abord. 

5 axes d’intervention :  

  • Produire et mobiliser plus de logements abordables et adaptés aux besoins des personnes sans-abri et mal logées 
  • Promouvoir et accélérer l’accès au logement et faciliter la mobilité résidentielle des personnes défavorisées 
  • Mieux accompagner les personnes sans domicile et favoriser le maintien dans le logement 
  • Prévenir les ruptures dans les parcours résidentiels et recentrer l’hébergement d’urgence sur ses missions de réponses immédiates et inconditionnelles 
  • Mobiliser les acteurs et les territoires pour mettre en œuvre le principe du Logement d’abord 

Une solidarité territoriale

28 communes

Bordeaux Métropole accompagne et soutient ses 28 communes membres, notamment en assurant l’aménagement et l’entretien de la voirie, en exerçant certains services du quotidien auprès des habitants (collecte des déchets par exemple) et en investissant financièrement dans des projets d’équipements importants (piscines, écoles…).  

Cette collaboration se formalise par la signature de contrats de co-développement entre Bordeaux Métropole et les 28 communes. Ces contrats permettent de planifier et d’équilibrer les actions par des engagements réciproques et négociés. Ils sont le fruit d’un dialogue permanent entre la Métropole et les communes pour réaliser des projets à l’échelle métropolitaine ou communale. 

Mutualisation à la carte

À la suite de la loi MAPTAM, Bordeaux Métropole a opté pour un schéma de mutualisation ambitieux tant par le nombre de communes engagées que par le volume de missions et activités concernées. Sa spécificité ? Proposer un vaste panel de services mutualisables et permettre aux communes de s’engager à leur rythme et de choisir « à la carte » les fonctions mutualisées.  
L’objectif ? Créer des services communs plus performants et améliorer l’efficacité du service rendu aux habitants.

Au-delà de ses frontières administratives.

Bordeaux Métropole a renforcé depuis 2020 un dialogue avec ses territoires voisins, à l’échelle de la Gironde.
Objectifs ? Répondre aux besoins des habitants en matière de déplacements, développement économique, gouvernance alimentaire et transition écologique et énergétique. Bordeaux Métropole a contractualisé ces coopérations territoriales par la signature de contrats CoNECT avec les Communautés d’agglomération du Libournais (CALi) et du Bassin d’Arcachon Nord et les communautés de communes de Montesquieu et Sud Gironde. 

Aides et subventions

Bordeaux Métropole soutient, depuis plusieurs années, des associations historiques du territoire qui œuvrent pour venir en aide aux plus démunis :  la Banque Alimentaire de Gironde, les Restos du cœur et le Secours populaire.  

Actualités sur le même thème

Personnages symboliques dessinés en traits qui travaillent sur des tables

LuttePrecariteEtudiante_Newsletter_1880x1343px.jpg

Appel à projets pour la lutte contre la précarité étudiante

Solidarité

Bordeaux Métropole poursuit son engagement en soutenant les…

Quinzaine de l'égalité et de la diversité 2024

quinzaine-egalite_1880x1343px.png

Quinzaine de l'égalité et de la diversité 2024

Appel à projets 11e Quinzaine de l’égalité et de la diversité 2024

Solidarité

À destination des communes, participez à l’édition 2024 de la Quinzaine…

Soutien à la mobilité des doctorants

AAC_Doctorants 2024.jpg

Soutien à la mobilité des doctorants

Soutien à la mobilité des doctorants - Appel à candidature - 2024

Solidarité

Bordeaux Métropole renouvelle son dispositif de soutien pour les…