Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

OIM Bordeaux Aéroparc

L'Opération d'Intérêt Métropolitain ( OIM) Bordeaux Aéroparc accueille les entreprises d'excellence de l'aéronautique-spatial-défense ( ASD).
Atelier de montage (c) Bordeaux Métropole - Arthur Péquin

L’ OIM Bordeaux Aéroparc : enjeux, état d’esprit et ambitions du projet

Les objectifs de l’Opération d’Intérêt Métropolitain Bordeaux Aéroparc

  • un grand quartier de l’aéroport, au milieu des arbres: un cadre de travail singulier, desservi par le tram et un bus à haute performance
  • le développement de la filière d’excellence aéronautique-spatial-défense, avec un éco-système très attractif et une grande variété d’entreprises en place
  • la création de 10 000 emplois

Un projet ambitieux

Bordeaux Métropole et ses partenaires réalisent, avec une optimisation des investissements consentis et en tirant parti au mieux du déjà là, un grand projet urbain, économique et écologique, accompagné également d’interventions de court terme permettant des améliorations rapides du cadre de travail des 35000 –et, à terme, 45000 salariés-, liant interventions « soft » et « hard », et faisant la part belle aux expérimentations. La dynamique économique actuelle du secteur est très forte et de nombreux projets sont déjà en phase opérationnelle. La stratégie d’aménagement proposée devra donc intégrer ces « coups partis », l’opérationnel nourrissant la stratégie et inversement, dans une sobriété de moyens mais avec la plus grande efficience.

Bénéficiant d’ores et déjà d’un investissement très important des collectivités et des acteurs privés, l’un des principaux enjeux consistera à fédérer les acteurs du territoire autour de ce projet, et lui donner la visibilité nécessaire à son développement.

+ 10 000
emplois d'ici 2030
+ 300
entreprises de la filière ASD
7
grands groupes industriels
110
sous-traitants

Un écosystème attractif

Le projet est à vocation économique principalement, il s’agit de permettre le développement des grandes industries en place et d’attirer de nouvelles entreprises, d’implanter les services nécessaires aux bonnes conditions de vie des salariés et d’envisager également des usages en dehors des heures de travail en semaine. L’objectif étant de créer des quartiers d’activité économique qui soient à la fois fonctionnels et où il est agréable de venir travailler, d’introduire de l’urbanité sur un territoire aujourd’hui peu lisible sur le plan urbain, et souvent mal vécu du fait des problèmes de congestion ou du manque d’aménités urbaines.

Si l’objectif est d’abord celui du développement économique et l’accueil de nouveaux emplois, il se devra également de préserver et s’appuyer sur les grandes qualités écologiques et paysagères de ce secteur, situé en tête de bassin versant et à la limite de l’urbanisation de la métropole.

400
hectares à aménager

POUR ATTEINDRE L’OBJECTIF DE + 10 000 EMPLOIS, LES 2 VOLETS DE L’ OIM BORDEAUX AÉROPARC

Volet hard

Volet soft

Aménagement de grande échelle

Développement économique

  • Investissements lourds dans les infrastructures de transport (tram, BHNS) et les espaces publics (nouvelles rues, pistes cyclables,…)
  • Environ 35 opérations d’aménagement à terme
  • animation et déploiement de l’écosystème existant
  • interconnaissance des entreprises
  • mise à disposition de terrains de la métropole pour des expérimentations des entreprises
  • association des entreprises au projet

Frise chronologique du projet OIM Bordeaux Aéroparc

Une Opération d’Intérêt Métropolitain, qu’est-ce que c’est ?

Les OIM sont des territoires prioritaires de développement économique de Bordeaux métropole, avec pour double fonction de contribuer à l’attractivité de la Métropole à l’échelle nationale et internationale, en donnant une forte visibilité à ses atouts territoriaux stratégiques, et d’être des territoires de valorisation à effet d’entrainement pour toute la Métropole. Sur ces territoires, les ambitions urbaines et économiques, partagées par tous les acteurs publics et privés, sont soutenues par une gouvernance ad-hoc et réactive.

Pour en savoir plus sur le projet de l' OIM Bordeaux Aéroparc

Carte d'identité du projet de l’ OIM Bordeaux Aéroparc

Genèse

Le secteur de l’Aéroport de Bordeaux dispose de 2 atouts majeurs : de grands fonciers disponibles, notamment avec des accès aux pistes de l’Aéroport, et la présence de grands industriels de la filière aéronautique-spatial-défense, ainsi que des sous-traitants aéronautiques, des PME- PMI et des start up, hébergées notamment par l’agence de développement économique Technowest.
Technowest a donc initié, dans les années 2005-2010, une vaste animation économique du secteur dit de l’Aéroparc, accompagnée d’un plan guide à l’échelle d’environ 700 hectares, pour enclencher le développement structuré de ce territoire.
A partir de 2014, Bordeaux métropole, considérant que ce secteur nécessitait l’arrivée d’infrastructures de transport en commun lourdes et le développement d’espaces publics permettant de desservir des terrains nouveaux pour accueillir des entreprises, a préparé la création d’une Opération d’Intérêt Métropolitain, signant ainsi la priorisation de ce territoire dans sa politique de développement économique.
En septembre 2015, la création de l’ OIM Bordeaux Aéroparc a été actée par Bordeaux métropole, sur un périmètre de 2500 hectares, comprenant le périmètre initial de l’aéroparc, le parc tertiaire de Mérignac, la base aérienne 106, les équipements de loisirs des Girondins et de Decathlon… sur les 3 communes de Mérignac, Saint Médard en Jalles et le Haillan.

La situation géographique

Géographiquement parlant, l' OIM ceinture l'aéroport de Bordeaux Mérignac sur les 3 communes de Mérignac, le Haillan et Saint Médard en Jalles. Son périmètre se délimite au nord par l’avenue de Magudas, à l'est par la rocade, à l'ouest par l’avenue de Pagnot, et la limite communale de Mérignac et au sud par l'avenue François Mitterrand.

Un territoire à fort potentiel

Le territoire de l’ OIM constitue la principale réserve foncière à vocation économique de l’agglomération. Près de 400 hectares sont encore aujourd’hui vierges de construction. L’un des principaux enjeux du territoire consiste à trouver un juste équilibre entre la préservation d’espaces naturels de grande qualité écologique et paysagère et l’aménagement de nouveaux secteurs à vocation économique.
Le périmètre comprend également de vastes quartiers économiques existants qui pourraient être amenés à évoluer dans le cadre de la dynamique du projet d’ OIM.
Près de 900 000 m² de surface plancher pourraient être potentiellement envisagés à terme à destination des entreprises, accueillant environ 10 000 emplois.

Un territoire dynamique

Avec une activité aéroportuaire en pleine expansion marquée par le cap symbolique des 5 millions de passagers franchi pour la première fois en fin d’année 2015 et déjà 5,8 millions en 2016, l’aéroport de Bordeaux s’est hissé en première position des meilleures croissances des grands aéroports régionaux français : 9% en 2016. L’international porte ce record de trafic grâce aux nombreuses lignes ouvertes cette année et dans la continuité des forts développements générés depuis 2009, notamment avec l’ouverture du terminal low cost.
Ce secteur économique, fort de 35 000 emplois, dispose d’une forte attractivité, comme en témoignent le regroupement des établissements Thalès à Mérignac (2600 salariés, contre 1000 précédemment) ou le récent développement de Dassault Falcon Services (100 emplois dans une nouvelle usine). De nombreuses opérations d’aménagement privées sont également en cours :

  • opération 45ème parallèle, à l’entrée de l’aéroport : un programme de bureaux (26 000 m² sp) et un hôtel 4 étoiles adossé à un petit centre de congrès (2000 m²), soit environ 2000 emplois envisagés.
  • opération Vert Castel 2 à Mérignac : 80 000 m² sp pour l’accueil de locaux d’activités sous forme de terrains à bâtir et bâtis pour compte propre
  • Caroline Aigle au Haillan : 20 000 m² pour l’accueil de locaux d’activités sous forme de terrains bâtis pour des comptes propres
  • Parc du 21 à Mérignac : 19 000 m² pour l’accueil de locaux d’activités sous forme de terrains bâtis pour des comptes propres
  • Lotissement Pelus 2 à Mérignac : confortement du pôle de loisirs avec l’arrivée d’une salle d’escalade, d’un spa, d’une salle de padel, de simulateurs de vol, … ainsi que du tertiaire.

L’ OIM Bordeaux Aéroparc, qui comprend la plate-forme aéroportuaire d’environ 700 hectares, ne se limite pas au secteur aéronautique ni à sa composante militaire (premier pôle industriel de la Nouvelle Aquitaine avec Dassault, Thalès, Airbus-Safran Launchers, …), il est le second pôle tertiaire de l’agglomération (secteurs Kennedy, Cassin, Saint Exupéry, Pelus…) avec des entreprises du numérique et de la finance (plus de 3 000 emplois directs), une grande zone d’activité à dominante BTP/Commerce de gros (Le Phare) avec plus d’un milliard de chiffre d’affaires cumulé, ainsi que 2 pôles de loisirs importants (Association des Girondins de Bordeaux, Décathlon).
Forte de nombreux projets d'investissements privés, cette OIM dispose d’un potentiel de croissance de 10 000 emplois supplémentaires d'ici à 2030.
Le projet porté par l' OIM Bordeaux Aéroparc, sur une période de 15 à 20 ans, se donne pour principal objectif de réaliser un aménagement articulant l’accompagnement des entreprises, le développement urbain, des infrastructures de desserte et de communication, sans oublier la valorisation du patrimoine environnemental.
Bénéficiant d’ores et déjà d’un investissement très important des collectivités, et des acteurs privés, l’un des principaux enjeux consistera à fédérer les acteurs du territoire autour de ce projet, et lui donner la visibilité nécessaire à son développement.
Par une concertation innovante et adaptée au monde des entreprises, la Métropole souhaite une appropriation forte du projet, qui soit l’occasion de réactiver les espaces publics de ce vaste secteur dominé par l’usage de la voiture.

Un paysage et une biodiversité riches au sein d’un territoire économique

Ce territoire bénéficie d’une grande richesse paysagère souvent méconnue.
Les études, menées par l’a-urba en 2008 lors de l’élaboration du « Plan guide Aéroparc », ont permis de décrire le paysage du territoire de l’ OIM.
L’eau est l’élément liant les paysages du plateau forestier, du versant habité et des zones humides du lit de la Garonne. La gestion de l’eau est particulière à chacun de ces grands paysages, mais une gestion insuffisante de l’eau de l’un d’entre eux a des conséquences sur les autres. L’eau stagnante du plateau indique une augmentation des risques d’inondation en aval.
Les boisements de feuillus générés par la présence des grandes jalles qui se forment sur le plateau sont de plus en plus fragmentés par la ville qui avance. Peu de bois sont protégés. L’Arboretum de Catros, patrimoine végétal exceptionnel situé au cœur de la zone de développement du plateau aéroportuaire, nécessite une préservation et une mise en valeur particulière qui permettrait de l’ouvrir à un plus large public.
Les champs, les prairies, les bois du versant habité forment une rupture paysagère de qualité entre la ville et les zones d’activité. Cette ceinture agricole est cependant fragilisée par la pression urbaine à la fois du versant et du plateau.
Ce territoire périurbain du plateau et de ses versants est découpé par des voies à grande vitesse qui séparent les zones résidentielles des zones d’activité. Cette composition insulaire fragmente ce territoire et dessine une entrée de ville sans grande lisibilité.

Extrait de la carte « la métropole nature » issue du Scot de l’aire métropolitaine

Une grande partie de l’ OIM est aujourd’hui non imperméabilisée. Un diagnostic écologique mené sur ces parcelles durant l’année 2016 a mis en évidence des enjeux écologiques forts à prendre en compte dans le cadre du développement économique de la zone.
Une grande partie des secteurs investigués a révélé la présence de zones humides dans des états très bons à dégradés, avec des fonctionnalités hydrauliques plus ou moins importantes. Ces zones humides ont ainsi été hiérarchisées pour apprécier au plus juste leur qualité écologique, de tels écosystèmes faisant l’objet d’une réglementation particulière au regard de leurs fonctionnalités multiples.
L’ OIM est également riche en amphibiens, tout particulièrement en crapaud calamite qui a une présence singulière sur l’agglomération bordelaise.
Les rhopalocères, affectionnant particulièrement les milieux humides, sont aussi très représentés. Ainsi le Fadet des Laîches, le Damier de la Sucisse et enfin l’Azurée des Mouillères (essentiellement sur les parcelles de l’Aéroport) sont des espèces emblématiques de ce territoire. Une prise en compte globale (étude précise des populations concernées) a été demandée par la Conseil National de Protection de la Nature sur l’ensemble de l’ OIM.
Les boisements sur une grande partie des parcelles non imperméabilisées offrent à l’avifaune et aux chiroptères des habitats favorables à leur cycle biologique. Les milieux landicoles abritent également des espèces phares tel que la Fauvette Pitchou et l’Engoulevent d’Europe.
Ainsi, la biodiversité du territoire de l’ OIM est très riche, en particulier dans sa partie Ouest, qui s’inscrit dans la continuité du massif landais. Les parcelles aéroportuaires apparaissent comme des réservoirs de biodiversité très importants, compatibles avec l’utilisation et l’entretien actuels du site par la société aéroportuaire.

Un territoire contraint

  • Le Plan d’Exposition au Bruit de l’aéroport

85% de l’ OIM Bordeaux Aéroparc est contraint par le Plan d’Exposition au Bruit de l’aéroport.
Le territoire est ainsi soumis à des prescriptions d’isolement acoustique relativement contraignantes (principalement pour les constructions à vocation résidentielle) ; c’est pourquoi le programme de l’ OIM Bordeaux Aéroparc s’est concentré sur des aménagements à vocation économique.
Le PEB définit des zones diversement exposées au bruit engendré par l’activité aérienne de l’aéroport. Il les classe selon la nomenclature suivante :
-    zones A et B affectés par un fort niveau de nuisances sonores ;
-    zone C définie comme un secteur subissant un niveau de nuisances modérées.
Dans les zones délimitées par le Plan d’Exposition au Bruit, l’extension de l’urbanisation et la création ou l’extension d’équipements publics sont interdites lorsqu’elles conduisent à exposer de nouvelles populations aux nuisances de bruit, à l’exception de cas particuliers définis par le Code de l’Urbanisme.

  • Les servitudes radioélectriques contre les perturbations électromagnétiques (PT1) et contre les obstacles (PT2) et les servitudes aéronautiques de dégagement (T5)

Ces servitudes ont pour objet de protéger la qualité des émissions et des réceptions des radars, stations de radiorepérage, de radionavigation et autres équipements de communication radioélectriques liés au fonctionnement de l’aéroport et des installations militaires à ses abords. Les éléments susceptibles de modifier ou perturber la qualité des communications (bâtiments, infrastructures, équipements radioélectriques, ouvrages métalliques, étendues d’eau, excavations artificielles sont strictement réglementés.
Les servitudes aéronautiques de dégagement interdisent de créer tout obstacle fixe (permanent ou provisoire) susceptible de constituer un danger pour la circulation aérienne,
Les incidences liées à ces familles de servitudes ont pour effet de restreindre partiellement les hauteurs constructibles sur les sites à aménager.

Réflexions, études et actions en cours sur le territoire de l’ OIM

Le projet porté par l' OIM Bordeaux Aéroparc, sur une période de 15 à 20 ans, se donne pour principal objectif de réaliser un aménagement articulant l’accompagnement des entreprises, le développement urbain, des infrastructures de desserte et de communication, sans oublier la valorisation du patrimoine environnemental.

Une étude urbaine menée par un urbaniste-conseil (dont le plan-guide de l’ OIM)

Un urbaniste-conseil spécifique à l’ OIM Bordeaux Aéroparc est en cours de désignation (prévue en juillet 2017).

Missions générales confiées à l’urbaniste-conseil

Un marché à bon de commandes prévoit les missions suivantes :

  • Plan guide d’aménagement d’ensemble dont programme des espaces publics
  • Plans guide sectorisés des principales opérations d’aménagement et animation du projet
  • Avis sur les projets et accompagnement des porteurs de projets
  • Chiffrage des espaces publics et accompagnement
  • Dossiers réglementaires du projet d’aménagement d’ensemble, contribution à la concertation et au PIM
  • Orientations stratégiques du projet en matière de développement durable
  • Design urbain-signalétique/jalonnement des quartiers économiques

Une amélioration importante des déplacements engagée

L’ OIM est à proximité directe de la rocade, est desservie par cinq échangeurs (9,10,11a,11b et 12) et est traversée par plusieurs voies structurantes d'agglomération à fort trafic. Cependant, le réseau secondaire et local reste aujourd'hui insuffisant et le maillage de ce territoire reste encore à compléter.
Le développement de ce projet d’intérêt métropolitain dépend étroitement des performances offertes en matière d'accessibilité et des relations établies avec le système de transports collectifs de l'agglomération.
Actuellement, ce secteur est sujet à de fréquents phénomènes de saturation du trafic automobile. Il concentre des problèmes d'accessibilité majeurs avec une véritable difficulté à concilier les flux de transit pendulaires (Nord-Sud entre le Médoc et les zones d'emplois de l'ouest de l'agglomération, et Est-Ouest entre l'agglomération de Bordeaux et le bassin d'Arcachon) et les flux qui lui sont propres.

  • Les actions engagées

La Métropole a déjà réalisé des investissements importants en matière de desserte en transports en commun (arrivée de la ligne A du tramway avenue de Magudas au Haillan), de requalification et de création de voiries (mise à deux fois trois voies de la rocade, voie nouvelle Marcel Dassault ouverte en septembre 2016) et a mené des études visant à structurer l'offre de déplacements sur ce secteur.

  • Les projets en cours

De plus, deux projets structurants en matière de transports en commun vont renforcer de façon significative la desserte en transports collectifs du secteur à terme :

  • d'une part, la prolongation du tramway ligne A depuis les quatre chemins à Mérignac jusqu’à l’aéroport, avec une mise en service prévue en 2020-21.
  • d'autre part la réalisation d’un bus à haut niveau de service dans le secteur Ouest extra rocade, dont la première phase consistera à relier le terminus du tram A du Haillan jusqu’à Pessac Bersol, voire Gradignan centre en desservant le secteur de l’ OIM au travers du boulevard technologique qui le traverse du nord au sud. Une première mise en service de cette ligne serait envisagée en 2018, avec des aménagements des espaces publics qui seraient réalisés progressivement en suivant.

D’autres études programmatiques et hydrauliques sont en cours

Cinq études programmatiques sont menées de front par Bordeaux Métropole en amont de la présente prestation et seront terminées lors du démarrage du présent marché :

  • Stratégie foncière de l’ OIM (Bordeaux Métropole) : mise en place d’outils fonciers de maîtrise des prix pour des opérations de moyen-long terme (ZAD, périmètres de gel…), actions de court terme dans le cadre des outils déjà en place (DPU, sursis à statuer…)
  • Programmation économique de l’ OIM (Bordeaux Métropole et ses partenaires économiques) : à partir d’une stratégie économique globale de l’ OIM, analyse des tendances du marché et déclinaison d’orientations programmatiques en matière d’offre pour les entreprises (préconisations sur la part de l’aéronautique-spatial-défense, la nature de l’offre immobilière à développer,
  • Schéma directeur des réseaux techniques de l’ OIM et première approche des possibilités d’utilisation des énergies renouvelables (Cetab, Altostep, ERDF)
  • Diagnostic environnemental quatre saisons sur un ensemble de 500 hectares non imperméabilisés et n’ayant pas déjà fait l’objet d’études antérieures (Ecosphère) : inventaire et hiérarchisation des enjeux environnementaux sous format SIG ; définition des premiers axes d’une stratégie environnementale par Bordeaux Métropole qui devra ensuite être affinée et déclinée spatialement dans le cadre du plan guide objet de la présente consultation
  • Schéma directeur multimodal de l’ OIM (Transitec, Suez ingénierie-Safège) : stratégie mobilité globale de l’ OIM déclinée en un plan d’action à long terme et un phasage des interventions à court terme (5 ans).

Enfin, deux études hydrauliques sont en cours, sur le Magudas et sur les Ontines, et une autre est en prévision en 2017 sur les ruisseaux du Haillan, du Berlincan et de la Morandière.

Ces études déboucheront sur des préconisations, voire des prescriptions.

Principales opérations d’aménagement sur le territoire de projet

Les instances de pilotage de l’ OIM Bordeaux Aéroparc

Le projet porté par l' OIM Bordeaux Aéroparc, sur une période de 15 à 20 ans, se donne pour principal objectif de réaliser un aménagement articulant l’accompagnement des entreprises, le développement urbain, des infrastructures de desserte et de communication, sans oublier la valorisation du patrimoine environnemental.

Le conseil de Bordeaux Métropole

Bordeaux Métropole est un EPCI regroupant 28 communes. Depuis le 1er janvier 2015, la communauté urbaine de Bordeaux est devenue métropole. Bordeaux Métropole est compétente en matière d’urbanisme, d’habitat, de transports urbains et de développement économique notamment.
Bordeaux Métropole pilote le projet d’Opération d’Intérêt Métropolitain Bordeaux Aéroparc. A ce titre, elle a mis en place une équipe-projet dédiée à l’opération (voir 4.4.).
Elle est autorité organisatrice et maitre d’ouvrage des transports en commun en cours de réalisation sur l’agglomération, et notamment le projet d’extension de la ligne A du tramway vers l’aéroport qui desservira le site, ainsi que le projet de bus à haut niveau de service extra-rocade, qui irriguera l’ OIM du nord au sud via le boulevard technologique.
Bordeaux Métropole développe quelques opérations d’aménagement publiques sur le territoire de l’ OIM Bordeaux Aéroparc et surtout oriente et dialogue avec les opérateurs privés, très nombreux, qui aménagent des zones d’activités économiques ou construisent des ilots immobiliers.
Bordeaux Métropole est titulaire du droit de préemption urbain et exerce ses prérogatives en matière d’action foncière. Elle a mis en place un périmètre de sursis à statuer sur l’ensemble du territoire de l’ OIM.
Une Taxe d’Aménagement majorée à 10% (contre 5% pour la taxe d’aménagement de droit commun) a également été votée par Bordeaux Métropole en novembre 2013 sur une partie importante du périmètre de l’ OIM.
Enfin, Bordeaux Métropole est compétente en matière de Plan Local d’Urbanisme, et peut étudier le cas échéant les conditions d’évolution du document d’urbanisme nécessaires à la mise en œuvre des projets, dans le respect de l’intérêt général attaché à toute modification, révision ou mise en compatibilité, en accord avec les communes de son territoire.
Le projet est piloté politiquement par Virginie Calmels, vice-présidente de Bordeaux métropole.

Le comité de projet

Par délibération du 25/09/2015 créant l’ OIM Bordeaux Aéroparc, Bordeaux Métropole a mis en place un comité de projet.
Le comité de projet a vocation à s’assurer régulièrement de la bonne réalisation du projet et à préparer les décisions de ses assemblées.
Il réunit les Maires des 3 communes concernées (Mérignac, Le Haillan et Saint-Médard-en-Jalles) et les représentants élus de Bordeaux Métropole. Pleinement partenaires du projet, les 3 Villes sont une porte d’entrée  pour les opérateurs économiques, entreprises, promoteurs, et sont soucieuses du développement des emplois sur leur territoire. Elles sont compétentes pour délivrer sous réserves d’accord des services instructeurs notamment les permis de construire et / ou d’aménager et toutes autres autorisations de droit du sol relevant de leurs compétences. Ces compétences sont exercées de manières différentes sur les trois communes. Ainsi pour la ville de Mérignac, qui a mutualisé son service « droits des sols », ce sont les services de Bordeaux Métropole qui instruisent les AOS pour son compte, alors que les services des villes du Haillan et de Saint Médard-en-Jalles les instruisent directement.

Le comité stratégique

Par délibération du 25/09/2015 créant l’ OIM Bordeaux Aéroparc, Bordeaux Métropole a mis en place un comité stratégique, associant aux décideurs publics les principaux acteurs économiques et institutionnels qui participent à l’aménagement et au développement de ce territoire.

L'État

L’État est un partenaire clef de ce projet de grande ampleur.
Il accompagne financièrement la Métropole dans le cadre du CPER notamment pour la réalisation du plan guide de l’ OIM.
Le pacte Métropolitain d’Innovation vise à renforcer les métropoles, soutenir leur stratégie d’innovation et accompagner leur développement. Pour la métropole de Bordeaux, le Pacte Métropolitain d’Innovation, signé en mars 2017, porte sur le volet de la stratégie environnementale et du montage de l’ OIM Bordeaux Aéroparc et de l’ OIM Bordeaux Inno Campus. Dans ce cadre, il est prévu d’expérimenter la définition d’une stratégie d’aménagement d’ensemble de l’ OIM, qui se traduirait dans une étude d’impact à la grande échelle, validée par les services de l’Etat, permettant de d’affranchir les porteurs des projets d’aménagement au sein de l’ OIM du dépôt d’études d’impacts subséquentes. De plus, il est prévu de proposer une évolution législative du concept de Projet d’Intérêt Majeur, pour qu’il intègre un volet financement des équipements publics, qu’il puisse être le support d’une évaluation environnementale d’ensemble, voire rende obligatoire l’avis favorable du porteur du PIM avant tout dépôt d’AOS. Dans cette perspective, il serait proposé que l’ OIM soit transformée en PIM.
Le Pacte Métropolitain d’Innovation financera une partie du présent marché tout comme d’autres études menées en parallèle : marché d’urbaniste conseil, AMO juridique (PIM notamment), AMO opérationnel développement durable.
Des organismes étatiques chargés de la maintenance des avions et du pilotage des opérations sont également impliqués dans le développement de ce territoire comme la SIMMAD. La Structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense est chargée de passer des appels d'offres auprès d'acteurs publics ou privés pour la maintenance des aéronefs français,. Elle est située sur la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac. La BA 106 participe au comité stratégique de l’ OIM.

Société Autonome Aéroport de Bordeaux Mérignac (SA ADBM)

L’État et la SA ADBM se partagent la responsabilité de l'aéroport.
La SA ADBM assure les missions fondamentales au cœur du métier aéroportuaire. Au-delà, elle définit et déploie les axes stratégiques, socle du développement durable de la plate-forme aéroportuaire et élabore actuellement avec l’Etat son Plan de Composition Global, qui correspond à un plan directeur d’aménagement de la plate-forme.
L’aéroport de Bordeaux connait une forte croissance depuis plusieurs années, notamment grâce à son terminal Billi ayant permis un essor important des vols low cost. L’aéroport se prépare à l’arrivée du TGV mettant Bordeaux à 2 heures de Paris, avec notamment un grand projet d’investissement d’environ 40 M€ visant à mutualiser les halls A et B et à inverser l’emplacement du pôle commercial, qui sera désormais situé après le passage de la douane. L’aéroport a également prévu une réorganisation des flux des véhicules pour l’accès aux aérogares, de ses parkings, et l’intégration dans un vaste parvis du tramway et du bus à haut niveau de service desservant l’aéroport.
L’aéroport de Bordeaux dispose d’environ 37 hectares de réserves foncières situées au nord-ouest et au sud-est des pistes, avec des accès aux pistes très stratégiques pour l’implantation d’entreprises de la filière aéronautique-spatial-défense. L’aéroport compte 2 pistes, dont la piste sécante, utilisée une fois par semaine lors de l’entretien de la piste principale, et en cas de vents particulièrement complexes. Le devenir de cette piste est en question à l’heure actuelle.

La Région Nouvelle-Aquitaine

La Région est chef de file du développement économique du territoire aquitain et intervient fortement sur la filière d’excellence aéronautique-spatial-défense ainsi que sur la formation supérieure et continue dans le domaine aéronautique. C’est un partenaire de la Métropole pour l’accompagnement des entreprises, et elle participe au Comité stratégique de l’ OIM.

Les acteurs économiques

Les acteurs économiques sont également concernés par le projet de l’ OIM, tout comme les grands industriels présents sur le territoire tels que Dassault, Thalès, Airbus-Safran Launchers qui participent au Comité stratégique de l’ OIM.

La Fabrique de Bordeaux Métropole

La Fabrique de Bordeaux Métropole est une Société Publique Locale d’aménagement créée par Bordeaux Métropole. Outre ses missions historiques sur les opérations 50 000 logements autour des axes de transports collectifs, elle a été désignée par Bordeaux Métropole pour réaliser des projets d'aménagement économiques sur 3 secteurs de l’ OIM (« 5 Chemins », « Circuits » et « Galaxie »). La Fabrique de Bordeaux Métropole est également l’aménageur de l’opération Mérignac Soleil en intra-rocade, le long de la grande « avenue de l’aéroport ».
L’Agence d’urbanisme de Bordeaux Métropole Aquitaine (A’urba)
L’agence d’urbanisme de Bordeaux Métropole Aquitaine, a-urba, est l’outil stratégique de développement des territoires bordelais et girondins. Elle intervient à toutes les échelles, du quartier aux systemes métropolitains. Ses missions consistent à apporter :

  • une expertise à l’échelle de l’agglomération,
  • des études spécifiques, notamment de programmation,
  • une réflexion sur les espaces publics,
  • la rédaction du PLU.

L’agence assure le secrétariat de l'observatoire de l’Immobilier Bordeaux Métropole (OIEB) qui est l’outil d’expertise du marché de l’immobilier bordelais et en particulier l’immobilier d’entreprise. De plus, l’a-urba est mobilisée pour rassembler des indicateurs de connaissance du tissu économique de l’ OIM, et leur évolution tout au long du projet, sous la forme d’un mini-observatoire du projet. Enfin, l’a-urba a élaboré le plan guide de l’aéroparc en 2008, sur un périmètre d’environ 700 ha aujourd’hui intégré à l’ OIM Bordeaux Aéroparc. Elle peut être mobilisée par Bordeaux Métropole pour apporter une expertise urbaine stratégique sur certains sujets.

L'équipe-projet

Bordeaux Métropole a mis en place une équipe projet dédiée à l’opération à laquelle participent, au plan technique, un référent de chacune des 3 villes du périmètre de l’ OIM, désigné par les maires.
L’équipe projet se réunit une fois par semaine et associe les experts aménagement, technique, assainissement, foncier, environnent, mobilité, développement économique, communication-concertation, autorisations des sols, mais aussi actions « soft » de la métropole.
Le projet est piloté techniquement par une Directrice de projet, Camille Uri, au sein de la Direction Générale Valorisation du Territoire.

Une participation à plusieurs échelles pour s’adapter au public spécifique de l’ OIM

L’aménagement s’inscrivant dans un temps long, trop souvent décalé avec celui des acteurs économiques, les entreprises et les salariés du territoire seront associés au projet selon le dispositif combiné décrit ci-après.

L’ OIM BOrdeaux Aéroparc, une opportunité exceptionnelle de participer à la dynamique Aéronautique Spatial Défense

L’ OIM Bordeaux Aéroparc présente un cadre exceptionnel pour accueillir les entreprises de l’aéronautique spatial défense ( ASD). Riche de 7 entreprises majeures et 110 sous-traitants de la filière ASD, c’est un grand territoire de projets prioritaire pour Bordeaux Métropole, doté d’une gouvernance associant acteurs publics et privés. Au cœur d’une Métropole attractive et ouverte, portée par une forte croissance démographique, l’ OIM Bordeaux Aéroparc permettra la création à terme de 10 000 emplois grâce à un programme d’aménagement viabilisant 400ha de foncier à bâtir à terme, et à l’arrivée de transports en commun structurants sur le territoire, notamment le tram reliant le site au centre-ville de Bordeaux.

Des ambitions urbaines

Les atouts

A 40 minutes de l’océan, un cadre de travail atypique et attractif : au milieu des arbres, en bord de prairies humides, sous les avions… qui permet d’aller surfer avant d’aller travailler, de pratiquer le beach volley et l’accrobranche à la pause déjeuner et de faire un footing le soir en sortant du bureau…

Objectif : un grand quartier de l’aéroport, au milieu des arbres : un cadre de travail singulier, desservi par le tram et un bus à haut niveau de services, qui préserve et valorise le paysage et la biodiversité

Des ambitions économiques

Les atouts

  • ASD, 1e filière industrielle de la métropole
    • + 300 entreprises - près de 50% de la filière ASD région ALPC
    • CA : 2 Mds € - près de 2/3 de région ALPC
    • 20 000 emplois
  • Des agences de développement pour accompagner les projets des entreprises :
    • Bordeaux Technowest
    • Bordeaux Gironde Investissement
    • Aquitaine Développement Innovation
    • Aerospace Valley, pôle de compétitivité mondial
  • 7 grands groupes industriels
    • Dassault,
    • Thalès
    • Safran
    • Héraklès
    • Daher
    • Sabena Technics
    • Stelia Aérospace,
    • Airbus defence and space (à la limite de l’ OIM)
  • 110 sous-traitants

Développement de la filière d’excellence aéronautique-spatial-défense, avec un écosystème très attractif et une grande variété d’entreprises en place.

Objectif : +10 000 emplois

Les 4 axes économiques de l’ OIM

  1. Priorité au développement de la filière Aéronautique - Spatiale – Défense
    Conforter le pôle ASD en attirant des emplois exogènes et en permettant le développement des emplois endogènes
  2. Filières d’excellence désirant évoluer dans l’écosystème aéronautique et aéroportuaire
    Une stratégie sélective
  3. Zone de respiration économique locale
    Permettre aux entreprises locales de se développer en secteur aéroportuaire
  4. Formation, recherche, loisirs: piliers indispensables à la compétitivité des entreprises
    Complémentarité avec le Campus universitaire : formations pratiques avec accès piste

L' OIM Bordeaux Aéroparc demain

Transports en commun

  • 2017 : 35 min de la gare de Bordeaux par bus et tram
  • 2020 : 35 min du centre-ville par tram

Desserte routière

  • 2016 : rocade 2x3 voies
  • De nouvelles rues et des pistes cyclables pour desservir les entreprises.

Offre foncière

  • 400 ha à aménager dont 220 à moyen terme (300 000m² sp privés – 260 000m² sp publics)
  • 900 000m² de surface de plancher

Des procédures environnementales facilitées pour les porteurs de projet grâce à une intervention de la Métropole : des terrains « clefs en mains »

Ils investissent déjà sur l' OIM Bordeaux Aéroparc

Thalès (2016) : 200M€

Safran (2017) : 80M€

Dassault (2016) : 14M€

45e parallèle (hôtel-centre de congrès et bureau, 2018) : 110M€

Siège Cultura : 20M€

Publications & Documents

Document Format / Poids
Plaquette de présentation de l'OIM Bordeaux Aéroparc - mars 2017

Plaquette de présentation de l'OIM Bordeaux Aéroparc - mars 2017

Pdf / 3.16 Mo

Publié le 20/06/2017

Carte des projets de l'OIM Bordeaux Aéroparc

Carte des projets de l'OIM Bordeaux Aéroparc

Pdf / 2.13 Mo

Publié le 21/06/2017

Carte des equipements commerces services

Carte des equipements commerces services

Pdf / 2.15 Mo

Publié le 20/06/2017

Reseau de modes doux actuel et futur

Reseau de modes doux actuel et futur

Pdf / 434 Ko

Publié le 20/06/2017

Réseau de voirie actuel et futur

Réseau de voirie actuel et futur

Pdf / 379 Ko

Publié le 20/06/2017

Réseau de transport en commun actuel et futur

Réseau de transport en commun actuel et futur

Pdf / 350 Ko

Publié le 20/06/2017

Travaux d'espaces publics 2017-2018

Travaux d'espaces publics 2017-2018

Pdf / 227 Ko

Publié le 20/06/2017

Bordeaux Aéroparc - Schéma de déplacement multimodal

Bordeaux Aéroparc - Schéma de déplacement multimodal

Pdf / 2.59 Mo

Publié le 20/06/2017

Actualités

Voir toutes les actualités