Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Lormont Carriet Cœur Vert

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 16 décembre 2020

La cité Carriet, localisée dans la partie Nord de Lormont, s’inscrit le long du coteau au dessus du Pont d’Aquitaine.
Lormont vue sur un banc des arbres et les toits des immeubles du quartier Carriet

DR (c) Bordeaux Métropole

Situation

Bordée à l’ouest par la voie ferrée, au nord par la côte de la Garonne et au sud et à l’est par l’autoroute, le quartier est physiquement délimité par des infrastructures difficilement franchissables, produisant une condition d’insularité.

L’arrivée du tramway ligne C, franchissant la rocade pour desservir Carriet, accompagnée d’une première phase de renouvellement urbain dans le cadre de l’ ANRU 1, a contribué à désenclaver en partie le quartier.

La deuxième phase du projet doit permettre de renverser l’image de Carriet, faisant du quartier un lieu de destination organisé autour du Parc des Coteaux.

Etude urbaine

Dans le cadre de la rénovation urbaine dont la partie haute de Carriet a fait l’objet entre 2003 et 2011, certains dysfonctionnements ont été résorbés et ont permis de le réinscrire dans un environnement urbain :

  • Transformation du cadre de vie via l’arrivée du tramway en 2008 et aménagement de l’espace public sur le haut-Carriet,
  • Programme de construction/démolition sur plus de 450 logements permettant de diversifier les typologies d’habitats,
  • La construction de deux pôles éducatifs, Paul Fort et Romain Rolland, respectivement sur le bas et le haut Carriet,
  • La création d’un équipement multi-accueil spécialisé petite enfance à Mireport,
  • La réalisation en cours du Parc Actif, pôle économique le long de la rocade.

Cependant, on observe toujours un manque de diversification sociale, fonctionnelle et en terme de formes urbaines.

Dans ce contexte, une étude urbaine a été réalisée en 2012. Elle a ensuite été actualisée dans le cadre d’une étude confiée au groupement d’étude GRAU. Ce nouveau plan guide a été finalisé en novembre 2018, il a servi de base pour élaborer la convention avec l' ANRU.

Objectifs publics

Les principales orientations du Plan de Référence sont :

  • La vision proposée dans le Plan Guide est celle de « Carriet Plein Ouest » à travers un rééquilibrage entre le bas et le haut du coteau tout en assumant les différences qui existent. Ce rééquilibrage est à la fois nécessaire pour faire profiter les transformations du haut Carriet au bas Carriet, et naturel, au vu des transformations qui seront amenées à s’opérer sur le bas Carriet et la Garonne à l’avenir.
  • Carriet est un morceau de territoire tourné vers la Garonne et cette ouverture vers l’Ouest ne peut que profiter à l’ensemble du quartier.
  • Il s’agit de retrouver un nouveau rapport à la topographie qui passerait ainsi d’une contrainte à une des qualités majeures du quartier. Tout projet doit désormais s’articuler avec et autour de la pente.
  1. Le parc : l’équipement majeur du quartier
    Le parc des coteaux deviendra l’équipement majeur du quartier, un lieu d’activités multiples et atypiques, un lieu de destination métropolitain au cœur même de Carriet.
  2. Mobilité : faciliter les déplacements et repenser les services
    Le tramway sur le plateau et bientôt le TCSP sur les quais raccrochent Carriet à un environnement métropolitain.
    Mais le dénivelé d’à peu près 50m entre le haut et le bas sera toujours une contrainte dans les déplacements des habitants. Celui-ci doit induire une nouvelle manière de se déplacer et permettre de faire de Carriet un quartier expérimental sur la mobilité.
  3. Qualité résidentielle : s’appuyer sur les typologies existantes et radicaliser leurs qualités en lien avec le paysage
    La pente et le coteau apportent deux qualités paysagères majeures au quartier : une présence importante de la nature avec la strate arborée du coteau et une vue magnifique vers l’ouest.

Ces deux qualités devront être valorisées et permettre de mieux habiter le territoire, aussi bien pour les habitants actuels que pour les nouveaux arrivants.

Il s’agit de s’appuyer sur les typologies existantes, collectif et individuel, et de radicaliser leurs qualités en lien avec le paysage.

Programme global de construction

  • Démolition de 216 logements et autres locaux annexes : recomposition du fonctionnement du quartier, des espaces publics, et libération d’emprises à destination de programmes nouveaux, en logements, services et commerces,
  • Réhabilitation de 503 logements, entre autre sur le volet de la performance énergétique – valorisation de l’offre commerciale,
  • Vente HLM d’une centaine de logements, après réhabilitation,
  • Constitution d’une offre nouvelle avec 240 logements environ (50 % d’individuels) en accession à la propriété privée et sociale, construit principalement sur des emprises démolies et mises en valeur,
  • Composition d’un parc public paysager, d’intérêt communautaire (Parc des Coteaux),
  • Réhabilitation des espaces publics,
  • Restructuration du réseau de collectif de chauffage urbain afin de l’adapter aux besoins et aux abonnés futurs,
  • Accompagnement du développement économique et de l’emploi local : réalisation de programmes mixtes en tertiaire et autres commerces (9 000 à 12 000 m² de droits à bâtir à céder).
Vue sur Lormont Carriet

DR (c) Bordeaux Métropole

Acteurs

  • Bordeaux Métropole,
  • Ville de Lormont,
  • Domofrance,
  • Equipe interdisciplinaire : GRAU (urbaniste, architecte), Hermel Trouillot (paysagiste), Ingérop (VRD, mobilités, développement durable, expert énergéticien), TETRA (spécialiste habitat), CPAMO (programmation équipement), TRANSVERSAL (bilan et montage opérationnel),
  • Partenaires : DDTM, ANRU, Conseil Départementale, Conseil régional, Caisse des Dépôts et Consignations.

Volet financier

Ce PRU est estimé à 100 M€, tous maîtres d’ouvrage confondus, y compris opérations (hors ANRU).

Le site d’intérêt local de Carriet fait l’objet d’une enveloppe spécifique de 2,05 M€ dédiée à la démolition et au relogement d’une partie du patrimoine (dont 1,1 M€ de subventions et 0,95 M€ de prêts bonifiés).

État d’avancement

Les premières démolitions sont prévues en 2024 et jusqu’en 2025. Les réhabilitations sont prévues entre 2023 et 2025.

En parallèle la réalisation de la nouvelle piscine (hors ANRU) est prévue entre 2022-2023 avec une livraison estimée fin 2023. De même, les aménagements d’ensemble relatifs à la réhabilitation des espaces publics sont en cours de mise en œuvre (Fil Vert en cours d’aménagement) ou à l’étude (plates formes de mobilité, requalification de certaines voies, etc.).

Méthode de travail partenariale et concertée

Le travail partenarial fonctionne selon différentes instances : revues d’opérations / comités de suivi avec les élus / COPIL.

En termes de concertation, dès les premières réflexion sur le quartier, la Ville de Lormont a associé les habitants et les acteurs locaux à l’élaboration du projet par les journées des quartiers réunissant les acteurs de la politique de la ville œuvrant sur ce secteur prioritaire, les rencontres citoyennes organisées notamment sur le quartier Carriet, la réalisation d’une maquette permettant aux habitants d’appréhender l’échelle du projet, les enquêtes réalisées par le Centre social Didée et les réunions publiques.

Contact

Bordeaux Métropole
DGVT – DGA aménagement
Direction de l’habitat
Hélène Durand-Laville
helene.durandlaville@lormont.fr
Tél. 05 57 77 98 86

Actualités

Voir toutes les actualités