Rocade Bordelaise

Mis à jour le 17 octobre 2022

Anneau de 45 km de long, jalonné de 27 échangeurs, la rocade de Bordeaux (A630/RN230) est un nœud structurant du réseau routier national. Elle est gérée par l’Etat et co-financée par Bordeaux Métropole ; ensemble, ils agissent pour améliorer les déplacements des habitants du territoire.
Rocade RN230 actu

Connectée aux grands axes autoroutiers : l’A10 en provenance de Paris, l’A63 vers la frontière espagnole, l’A62 vers Toulouse, la RN89 et l'A89 vers Lyon, elle est un maillon de transit européen de la façade atlantique.

Son rôle et sa gestion

La rocade est un maillon du réseau routier national, gérée par l’Etat :

DREAL : La Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement gère les investissements pour l’amélioration de la rocade. Elle est le maître d’ouvrage de l’infrastructure.
Site de la DREAL Nouvelle Aquitaine

DIRA : La Direction Interdépartementale des Routes Atlantique a la charge de la gestion, l’exploitation et l’entretien de la rocade. 
Site de la DIR Atlantique 

45 Kms
27 échangeurs
140 000
Véhicules/jour
6 - 18 000
Poids Lourds
La lutte contre la congestion automobile

Elle comprend un trafic local ainsi qu’un trafic de transit national et international empruntant surtout la rocade Est, avec une part importante de poids lourds. 

Aux heures de pointe du matin et du soir, ou en cas d’accident ou de travaux, la métropole bordelaise souffre de congestion sur la rocade, générant des impacts économiques, sociaux et environnementaux, et des tensions pour les usagers. 

Ce constat amène les pouvoirs publics à se mobiliser et proposer des solutions pour faciliter et fluidifier les déplacements des habitants du territoire. 
La lutte contre la congestion automobile de notre agglomération est une priorité de Bordeaux Métropole. Elle se structure autour de trois piliers :

  • La poursuite des incitations à l’évolution des comportements
  • Optimiser l’exploitation de la rocade et de ses échangeurs
  • La poursuite nécessaire des aménagements de capacité de la rocade.

Les projets réalisés récemment

La passerelle vélo/piéton du Parc des Expositions de Bordeaux Lac

La 4ème voie de circulation du Pont François Mitterrand

La voie réservée à la Corol 39 de la Rocade Ouest

Création d'une passerelle piéton/vélo - Lac du Parc des Expositions de Bordeaux

Cette passerelle constitue un maillon essentiel du ReVE, Réseau Vélo Express, projet phare du troisième plan vélo métropolitain et de la stratégie des mobilités votée en 2021. Le coût de la passerelle est de 5,5 M€TTC, intégrant l'ouvrage et les rampes d'accès, et a été financé à 50% par Bordeaux Métropole dans le cadre des travaux de mise à 2x3 voies de la rocade.

Par ailleurs, la passerelle est reprise en gestion par Bordeaux Métropole. Elle offre aujourd’hui un cheminement beaucoup plus qualitatif pour les piétons et cyclistes, notamment pour les parcours sportifs autour du Lac. Elle permet, à plus grande échelle, une continuité cyclable pour l’itinéraire du ReVE entre Saint Médard-en-Jalles et Saint-Vincent de Paul.

Aménagement routier du pont François Mitterrand

L’accès au pont François Mitterrand constituait le principal point noir de circulation sur la Métropole bordelaise jusqu’en 2017.
A l’initiative de Bordeaux Métropole, l’Etat a adapté les voies sur le pont : une quatrième file a été créée dans les deux sens pour fluidifier la circulation. Cet aménagement a aussi permis de supprimer le rétrécissement de chaussée de 3 à 2 voies sur la rocade extérieure en amont du pont.

Aujourd’hui, même si des perturbations persistent, la circulation est plus fluide, notamment en rive gauche de la Garonne en amont du pont, avec en moyenne, un gain de 15 minutes par rapport à la situation antérieure.

Une voie dédiée au bus : Corol 39

A l’initiative de Bordeaux Métropole, depuis 2012, la mise à 2x3 voies de la rocade s’est accompagnée de la réalisation d’une Bande d’arrêt d’urgence (BAU) capable de supporter la circulation de véhicules de transports en commun.
Grâce à ces travaux, la mise en circulation de la Corol 39, entre les échangeurs 12 et 13 au niveau de Mérignac et Pessac, permet la première utilisation de cette BAU par une ligne de bus TBM (Transports Bordeaux Métropole).

Au-delà du réseau TBM, l’objectif principal de Bordeaux Métropole, inscrit dans la stratégie des mobilités, est de créer des lignes de Cars Express reliant les territoires périurbains et les zones d’emploi de la Métropole. Ces lignes, pour être efficaces, auront besoin de voies réservées aux transports en commun sur les axes pénétrants dans la Métropole.

Les actions en cours

Après ce grand chantier de mise à 2x3 voies de la rocade, mené conjointement par l’Etat et Bordeaux Métropole, la boucle de la rocade sera clôturée en 2023. 

Retrouvez les actions entreprises par l'Etat et Bordeaux Métropole, qui ont pour objectif de fluidifier la circulation sur la ceinture bordelaise et particulièrement au niveau de certains échangeurs plus critiques.

Passage à 3 voies de la rocade Ouest

Pourquoi ?

La croissance de la population girondine est une des plus dynamiques de France. Aussi, accompagner cette attractivité démographique par une activité économique dynamique constitue un enjeu majeur pour la Métropole bordelaise. Face à ces enjeux, il apparaît indispensable de gérer efficacement les déplacements automobiles, en cherchant à les optimiser sur les grands axes d'accès aux pôles métropolitains.

La rocade a vu s’implanter les principaux pôles économiques, générant plus de 60 000 emplois dans les zones d’activité au droit de la rocade, dont des pôles forts :

Le projet de mise à 2x3 voies de la rocade doit être considéré comme un outil au service de la mobilité durable :

  • Il permet d’assurer la circulation de véhicules vers les parcs relais, le réseau de transport collectif structurant de l’agglomération venant jusqu’aux abords de la rocade.
  • D’un point de vue environnemental, il permet de limiter les nuisances en privilégiant un usage de la rocade pour les déplacements métropolitains plutôt qu’un transit par des voiries plus locales.
  • Il permet également l’apaisement des quartiers sans nuire au fonctionnement global de la Métropole, une des orientations de la politique de mobilité consistant en effet à organiser une Métropole apaisée en proposant une ambitieuse requalification des quartiers.

Qui finance ?

100 millions d’euros
investis par Bordeaux Métropole

Financée à 50% par Bordeaux Métropole depuis 2017, la mise à 2x3 voies complète de la rocade Ouest, va coûter au total 270 millions d’euros. Le coût kilométrique moyen des travaux de la rocade est de 12 millions d’euros par kilomètre.

Quand ?

  • Jusqu’en 2015, la mise à 2x3 voies a concerné les communes de Gradignan, Pessac et Mérignac, entre les échangeurs 12 et 15.
  • En 2017 et 2019 c'était Mérignac, entre les échangeurs 9 et 12.
  • En 2020, c’était Bordeaux Lac, entre les échangeurs 4 et 5.
  • En juin 2022, c’était Eysines, entre les échangeurs 7 et 9.
  • Enfin, c’est au tour de Bruges, entre les échangeurs 5 et 7. Les travaux sont en cours pour une mise en service prévue d’ici juin 2023.

Délibérations Conseil Métropole - Mise à 2x3 voies de la rocade

La régulation du trafic des poids lourds

Devant la saturation de la rocade Bordelaise et de ses pénétrantes aux heures de pointe, Bordeaux Métropole et l’Etat ont décidé d’expérimenter deux mesures de régulation du trafic des poids lourds :

  • L’interdiction de doubler pour les poids lourds sur la totalité de la rocade avec une mise en œuvre par étapes pour améliorer la fluidité des véhicules légers tout en préservant la sécurité routière.
  • La modulation du montant des péages pour les poids-lourds sur l’autoroute A63 en approche de la rocade, de façon à les inciter à circuler en dehors des heures de pointe et ainsi contribuer à diminuer la congestion sur la rocade.

Ces expérimentations seront mises en place début 2023.

Des projets à l'étude

Au-delà des travaux de mise à 2x3 voies de la rocade ouest, d’autres dossiers sont portés par Bordeaux Métropole pour améliorer le fonctionnement du réseau routier national au droit de Bordeaux.

Aménagement du quart Nord-Est de la Rocade

Le quart Nord-Est de la rocade correspond aujourd’hui à l'un des principaux points noirs de la circulation sur la rocade bordelaise. Ce secteur, qui s’étend de l’échangeur 25 sur la RN230 (rocade Est) à l’échangeur 3 sur l’A630 (rocade Ouest), voit passer des dizaines de milliers de véhicules chaque jour.
Deux zones de congestions majeures affectent les déplacements du quotidien : 

  • la jonction A10/rocade
  •  l’échangeur 26

Alors que la mise à 2x3 voies de la rocade ouest est en passe de s’achever, le réaménagement du quart Nord-Est apparaît comme une nouvelle priorité, en complémentarité avec le développement de modes de transports alternatifs.
Le projet vise donc à améliorer le fonctionnement de l’échangeur 2 (Croix Rouge) à Lormont, celui de l’arrivée de l’échangeur 1 (Jonction A10/RN230) et enfin de l’échangeur 26 (RN89) en direction de Libourne.

Pour en savoir plus, consultez l'actualité liée : Aménagement de la portion Nord-Est de la rocade bordelaise

Une concertation publique est en cours depuis le 10 octobre et jusqu'au 21 novembre 2022.

Exprimez votre avis en ligne et consultez les projets : Concertation - Projet d'aménagement de la rocade N-E

Création de la passerelle piétons/vélos - Pont François Mitterrand

La passerelle sera accrochée au pont François Mitterrand. Sa réalisation en encorbellement évite la création de nouvelles piles dans la Garonne et limite ainsi les contraintes techniques, environnementales et financières.

700 mètres
de longueur

Cette passerelle sera autorisée aux piétons et aux vélos et sera mise en service d’ici 2026.
Elle a fait l’objet d’une concertation publique du 20 juin au 18 juillet 2022. Le public était invité dans ce cadre à s’exprimer sur la passerelle et à faire des propositions notamment sur la largeur, l’éclairage, les matériaux à utiliser.

Les premières orientations de la concertation font apparaître le souhait des usagers d’une passerelle permettant une cohabitation en toute sécurité entre les cyclistes et les piétons.

 Concertation - Passerelle du pont Mitterrand

Création d'une 4ème voie entre les échangeurs 17 et 18 - Rocade Extérieure

La section entre les échangeurs 15 (A63>Bayonne) et 19 (A62>Toulouse) présente un des plus forts trafics de la rocade de Bordeaux. Toute amélioration ponctuelle de fluidité est donc recherchée. 

64 000
véhicules/jour en sens Extérieur

Dans ce contexte, le projet consiste à créer l’équivalent d’une 4ème voie de circulation, en sens extérieur de la rocade de Bordeaux, entre l’entrée de l’échangeur 17 et la sortie de l’échangeur 18 dont l’enchaînement rapproché contraint la fluidité des échanges.

Il s’agit ainsi de faciliter et d'apaiser les échanges entre la rocade, les communes de Gradignan et de Villenave-d’Ornon.
Sa mise en service est prévue en 2024.

Création de voies réservées sur les autoroutes d'accès à Bordeaux

L’accès à la métropole bordelaise constitue une difficulté pour un grand nombre de Girondins. Des études sont en cours autour de la métropole bordelaise, pour aménager des voies réservées sur les axes structurants.

  • Le projet le plus avancé concerne l’arrivée de l’A10 sur la rocade de Bordeaux.
  • Une étude de faisabilité d’une voie réservée au covoiturage est également en cours sur l’autoroute A62 entre La Brède et la rocade.
  • Enfin, en 2023, une concertation sera menée sur un projet d’aménagement de l’autoroute A63 en Gironde avec des scénarios d’élargissement permettant la création d’une voie réservée, Bordeaux Métropole étant par ailleurs opposée à un scénario avec péage.

 Retrouvez ci-dessous les délibérations du Conseil de Métropole, relatives aux projets d'aménagements des autoroutes A10 et A63 :

Publications & Documents

Document Format / Poids
Dossier de presse - Rocade bordelaise - 27 septembre 2022

Dossier de presse - Rocade bordelaise - 27 septembre 2022

Pdf / 1.69 Mo

Publié le 27/09/2022

Actualités

Voir toutes les actualités