Une obligation légale en faveur de la qualité de l’air

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 8 avril 2022

La mise en place d’une ZFE est donc une obligation légale, fixée par le gouvernement pour préserver la qualité de l’air en limitant les émissions de polluants atmosphériques issues de la circulation automobile.

Elle s’applique à :

  • toutes les agglomérations qui dépassent les seuils réglementaires de concentration de polluants atmosphériques (dès 2021)
  • toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants (dès le 1ᵉʳ janvier 2025). Dans ce cadre, la Loi Climat et Résilience impose également aux ZFE-m de couvrir, à compter du 1ᵉʳ janvier 2025, la majeure partie de la population.

Carte des ZFE de France 2021 et 2025

Bordeaux Métropole est dans ce dernier cas de figure. À partir du 1ᵉʳ janvier 2025, elle devra avoir mis en place une ZFE, mais elle fait le choix d’anticiper cette obligation légale de façon à prendre le temps de la réflexion et de l’échange avec ses habitants et usagers.
À Bordeaux Métropole, le secteur des transports routiers représente à lui seul plus de 70% des émissions de NO₂ (dioxyde d'azote). Il compte également pour 34% des émissions de particules fines (PM10), et 32% des émissions de particules très fines (PM2,5). Résultat : 70000 habitants vivent dans une zone régulièrement polluée.