Les caractéristiques de la ZFE intra-rocade

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 8 avril 2022

Caractéristiques arrêtées, à déterminer... On fait le point

Les caractéristiques arrêtées

Le périmètre

Le périmètre est la seule caractéristique arrêtée. Il s’agira de l’intra-rocade.

Pourquoi l’intra-rocade ?

  • Du fait de la loi Climat et Résilience, qui impose que le périmètre de la ZFE-m couvre la majorité de la population de Bordeaux Métropole. L’intra-rocade, ce sont en effet 14 communes, parmi les plus densément peuplées des 28 que compte la métropole au total. Ce périmètre couvre les 2/3 de la population de Bordeaux Métropole.
  • L’intra-rocade correspond à la part du territoire métropolitain qui présente les enjeux les plus forts en matière de réduction de la pollution de l’air.
  • La rocade est une limite bien identifiée et donc lisible pour les usagers de la route.

La rocade ne sera toutefois pas intégrée au périmètre de la ZFE-m afin d’éviter des reports de trafic sur les voies locales parallèles, en extra-rocade, qui ne sont pas dimensionnées pour les flux de transit des voyageurs ou des marchandises.

La progressivité

La mise en place d’une ZFE n’est pas instantanée mais se déploie sur un temps long, ne serait-ce que parce qu’elle touche aux habitudes des habitants et usagers du territoire, et qu’elle en impacte directement certains.

Si Bordeaux Métropole anticipe sur l’obligation légale du 1ᵉʳ janvier 2025, c’est pour prendre le temps de penser les caractéristiques de la ZFE intra-rocade avec ses habitants et usagers, qu’ils soient professionnels ou particuliers, de façon à prendre en compte au maximum leurs problématiques respectives. C’est aussi pour prendre le temps de définir des mesures d’accompagnement utiles et tenables dans la durée.
Elle fait donc le choix non seulement d’une élaboration progressive et co-construite de la ZFE intra-rocade, mais aussi d’un déploiement progressif sur plusieurs années pour donner à chacun le temps de s’organiser et pour s’adapter à l’évolution naturelle du parc de véhicules en circulation. 

Les données issues des premières études montrent en effet :

  • qu'une action sur l'ensemble des véhicules routiers (voitures, utilitaires, 2 RM, camions) a des effets nettement plus importants qu'une ZFE-m contraignant uniquement les poids lourds et véhicules utilitaires légers.
  • qu'une progressivité de la règle, étendant petit à petit la restriction des véhicules les moins bien classés (ou non classés) aux véhicules classés Crit’Air 3, est la mesure qui présente le ratio bénéfice qualité de l’air / contrainte habitants – usagers le plus intéressant.

Les caractéristiques à déterminer

Pour accompagner le plus efficacement possible les usagers et habitants concernés par la ZFE, Bordeaux Métropole organise une large consultation (d’abord ciblée, auprès des professionnels, des représentants des habitants métropolitains et extra-métropolitains et des collectivités voisines ; puis grand public auprès de tous les habitants et usagers du territoire). Le but ? Que chacun se prononce sur les caractéristiques de cette ZFE (en dehors de son périmètre, qui est déjà acté et limité à l’intra-rocade), à savoir :

  • les catégories de véhicules concernées : tous les véhicules, uniquement les utilitaires et les poids-lourds, les poids-lourds seulement ;
  • la périodicité d’application : les jours de semaine, tous les jours y compris les week-ends ;
  • les modalités horaires : de 8h à 20h seulement par exemple, 24h/24 ;
  • les classes de véhicules interdites : les véhicules non classés Crit’air seulement, tous les véhicules des non classés aux classés 4 par exemple… ;
  • la progressivité des règles dans le temps avec la mise en place d'un calendrier progressif de déploiement ;
  • les dérogations octroyées : pour les convois exceptionnels, les véhicules d’urgence etc.
  • les modalités de contrôle, une fois la ZFE opérationnelle et non plus seulement en phase « test ».