Faciliter les échanges entre la rive droite et la rive gauche et avec les territoires voisins

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 30 décembre 2021

Notre réseau, pensé en étoile, rayonne autour du centre-ville de Bordeaux, épicentre du tramway. Utile pour le transport de masse, il ne correspond que partiellement aux besoins actuels : les déplacements domicile-travail s’illustrent de manière circulaire et les flux extra-métropolitains représentent un quart des trajets routiers

Comment faciliter les échanges entre rives de la Garonne ou entre territoires ?

1/ en augmentant la capacité de franchissements du fleuve...

  1. tous modes de transports
    Action principale : mise en service du pont Simone-Veil et étude de la faisabilité d’un nouveau pont en aval du pont d’Aquitaine.
  2. en transports en commun
    Actions principales : étude de la faisabilité d’un téléphérique entre les deux rives de la Garonne et développement de la desserte en Bat3. (lien vers Le BAT3 - TBM (infotbm.com)
  3. à vélo ou à pied.
    Actions principales : rénovation de la passerelle Eiffel, aménagement du pont Saint-Jean et réouverture de la piste cyclable du pont François-Mitterrand.

2/ en améliorant la desserte entre les deux rives de la Garonne :

  1. une nouvelle ligne de transport.
    Action principale : une nouvelle liaison bus express Bordeaux Gare Saint-Jean > Artigues-près-Bordeaux à l’étude. 
  2. une évolution des itinéraires de TBM
    Actions principales : amélioration de la Corol 31 qui relie la Presqu’île entre la Garonne et la Dordogne au Campus à Pessac ; liaison circulaire en bus express sur les boulevards, reliant le pont Chaban-Delmas au pont Simone-Veil ; étude d’une desserte fluviale via Bat3
  3. plus de pistes cyclables.
    Action principale : création de plusieurs itinéraires de RÉseau Vélo Express (ReVE).

3/ en offrant des liaisons métropole / hors métropole alternatives à la voiture individuelle et attractives avec :

  1. un meilleur accès au réseau de Transports Bordeaux Métropole ( TBM) pour les automobilistes entrant et sortant de l’agglomération . 
    Actions principales : l’augmentation de la capacité des parcs-relais (P+R) ; apaisement de l’intra-rocade (réglementation du stationnement, régulation de la vitesse etc.).
  2. le déploiement du projet de RER métropolitain.
    Actions principales : plus de trains sur les lignes structurantes (Libourne-Bordeaux-Arcachon ; Langon-Bordeaux par exemple) ; la mise en place de cars express (Créon - Bordeaux, par exemple) ; la mise en place de nouveaux arrêts dans des gares métropolitaines (Le Bouscat Sainte-Germaine, Talence Médoquine).
  3. la régulation du trafic des poids-lourds : ils ne représentent que 15% du trafic sur la rocade mais occupent une voie à eux seuls.
    Actions principales : le soutien du fret ferroviaire et étude sur la mise en place d’un péage modulable pour les poids-lourds.
  4. un encadrement des livraisons
    Actions principales : encadrement des livraisons ; développement d’une logistique urbaine apaisée (livraisons à vélo ; en véhicules électriques).

Actualités

Voir toutes les actualités