Coopérations territoriales : des solutions partagées

Mis à jour le 12 juillet 2021

Sortir des frontières administratives, nouer des collaborations sur-mesure, Bordeaux Métropole développe des partenariats avec ses territoires voisins.

Lieux de résidence, de travail, de loisirs, de santé… : les citoyens pratiquent quotidiennement plusieurs espaces de vie. Alors qu’en 1960, le périmètre d’un citoyen était de 5 km environ, aujourd’hui on parcourt en moyenne 55 km par jour. Cette évolution importante de nos modes de vie conduit à s’interroger sur les liens entre territoires proches. Bordeaux Métropole a initié un dialogue avec les acteurs publics voisins et ambitionne de proposer des solutions concrètes répondant aux besoins des habitants. 

Qui sont nos voisins ?

Voir la carte en plein écran

Quels sont les sujets communs ?

Ces différents territoires sont liés par leurs géographies, les flux de personnes, de biens, de revenus etc. et les sujets de partage et de coopération entre la Métropole, les communes, les territoires périurbains et ruraux s’inscrivent dans toutes les problématiques de la vie quotidienne. 

Déplacements et accessibilité

Les déplacements quotidiens pour se rendre sur son lieu de travail, pour les loisirs, la santé ou les études, le transport de marchandises…entrainent un important trafic routier avec son lot de congestion et une difficile accessibilité à la métropole. La volonté politique est de repenser la manière de se déplacer sur le territoire et de développer des transports plus respectueux de l’environnement.

Face à ces enjeux, les coopérations entre territoires apparaissent comme une solution pour élaborer une stratégie commune en créant un maillage efficace avec différents moyens de transport (multimodalité) et différents acteurs compétents (Région, Nouvelle Aquitaine Mobilités, Département, Etat, SNCF, Autorités Organisatrices de Mobilité, etc.).

Premières actions concrètes : 

Le RER métropolitain : pour une meilleure accessibilité et interconnexion entre les territoires

Projet visant à connecter par le TER les villes de Gironde entre elles, sans changer de train en gare de Bordeaux, avec un fort cadencement, une importante amplitude horaire et un service de desserte renforcé en heure de pointe, le RER métropolitain s’inscrit pleinement dans la démarche et les objectifs de coopération territoriale.

La première ligne du RER métropolitain est effective depuis décembre 2020 et permet désormais d’aller de Libourne à Arcachon sans correspondance à la gare de Bordeaux. Plus pratique, plus rapide et plus économique, ceux qui vivent ou travaillent en périphérie bordelaise n’auront plus à craindre les temps de correspondance en gare Saint-Jean.

Le RER métropolitain sur les rails avec un Libourne-Arcachon sans changement à Bordeaux (francetvinfo.fr)

Pour desservir le plus grand nombre de territoires et circuler de manière plus fluide et plus rapide, d’autres lignes directes seront mises en place progressivement

Le projet en cartes – RER Métropolitain Bordeaux Nouvelle-Aquitaine

La ligne de car-express Créon - Bordeaux : un exemple concret de coopération 

La mise en service d’une ligne de bus à haut niveau de service permet de relier Créon à Bordeaux en 50 minutes, avec un bus toutes les 15 minutes de 6h à 22h.

Développement économique solidaire et durable

Le développement économique de la Métropole et des territoires doit s'inscrire dans une logique plus durable et permettre aux populations l'accès à des emplois et des services à proximité de leur lieu de vie.

La démarche de coopérations territoriales invite à repenser la manière de concevoir l’activité économique, de passer de la vision d’une métropole qui concentre la richesse à un meilleur équilibre à l’échelle des territoires girondins.

Ainsi, la Métropole s’est engagée dans une démarche de construction d’un nouveau modèle d'aménagement et de développement économique du territoire en encourageant toutes les initiatives qui concourent à doper l’emploi et à mieux le diffuser sur les territoires. Il s’agit de dépasser la concurrence territoriale afin de répondre au mieux aux besoins des acteurs économiques en partageant une vision stratégique commune.

Invest In Bordeaux : une expertise et un accompagnement qui s’ouvre au-delà des limites administratives de Bordeaux Métropole

Crée en 1996 à l’initiative des collectivités locales et de la Chambre de Commerce de Bordeaux-Gironde, Invest in Bordeaux est l’Agence de développement économique de Bordeaux et de la Gironde.

Elle a vocation de conseiller et d’accompagner les entreprises (Start-up, TPE, PME/ PMI et groupes…) dans leur projet d’implantation, d’investissement ou de développement. Bordeaux Métropole a souhaité en 2020 que soient renforcées les actions de l’agence sur les territoires voisins, pour irriguer au mieux l’ensemble de la Gironde et assurer un développement équilibré et raisonné de tous les territoires.

C’est un signal et une illustration forte de la volonté d’un meilleur équilibre des richesses sur le territoire.

Plus d'informations sur les missions d’Invest In Bordeaux :
Exemple d’implantation : Implantation de l’entreprise Fargeot & Cie

Bordeaux Technowest : s’exporte hors de la Métropole

Bordeaux Technowest, technopole de la Métropole, accompagne les start-up et projets innovants à tous les niveaux de développement : incubateur, pépinière, accélération et centre d’affaires. Depuis 2004, la technopole accompagne plus de 260 startups grâce à 8 sites technopolitains au service du développement de projets innovants. Dans la dynamique de coopérations territoriales, le dernier incubateur-pépinière dédié aux "food tech, wine tech et agri tech" a ouvert ses portes à Libourne en janvier 2021.

Libourne : une pépinière pour les start-up innovantes dans le milieu viti-vinicole et agroalimentaire (Sud-Ouest)

Bordeaux Technowest

©Placeco

Le tourisme de proximité : une voie de coopération renforcée

L’office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole reflète cette volonté de coopérer pour répondre aux souhaits des touristes en valorisant les territoires de proximité qui disposent d’une offre complémentaire à celle de la métropole bordelaise : slow tourisme, itinérance cyclable et pédestre, tourisme fluvial, patrimoine… symbole de l’interdépendance des territoires. La volonté est de renforcer notamment des propositions partenariales autour du tourisme itinérant et de l’œnotourisme (en lien avec la cité du vin).

Incontournables aux alentours de Bordeaux

Gouvernance alimentaire

Le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement et d’une alimentation durable et de qualité pour tous est un enjeu majeur du développement durable.

La gouvernance alimentaire interterritoriale désigne un nouvel ensemble de coopérations entre les différents acteurs et les échelons d'intervention géographiques, dont l'arène commune est l'enjeu alimentaire.

De nombreuses initiatives d’approvisionnement local se développent à différentes échelles, aussi bien dans la manière de produire que de commercialiser ou de transformer les denrées alimentaires. La complémentarité entre les terroirs, les espaces de production et les espaces de consommation appelle à mener des projets et des actions communs : cela implique une co-construction de Bordeaux Métropole avec les territoires girondins, les partenaires, les acteurs et les citoyens.

  • Le MIN de Brienne, à travers le déploiement d’un nouveau projet de pôle d’excellence alimentaire, constitue une opportunité de travail en commun entre la Métropole, les territoires et les acteurs et les partenaires.
  • Le CCGAD, Conseil consultatif de gouvernance alimentaire durable, est la première instance territoriale dédiée à l’alimentation durable en France. Créé en 2017 il a pour but de co-construire des stratégies visant à accompagner la transition de la métropole bordelaise vers l’émergence d’un système alimentaire territorial durable, certains territoires sont associés à la gouvernance notamment avec leur participation au collège #1 des acteurs publics.
Transition écologique et énergétique

La métropole et ses territoires voisins sont composés d’une grande richesse et diversité écologique. La conservation et la protection de cette diversité ainsi que la soutenabilité des ressources naturelles sont des enjeux majeurs.

Des démarches de coopération entre les territoires sont aujourd’hui engagées, notamment pour un meilleur accès des ressources en eau potable et la conservation des eaux souterraines. D’autres sont en cours de réflexion notamment autour de la question de la prévention et de la valorisation des déchets, de la biodiversité, de la production d’énergies renouvelables, de la réduction de la consommation énergétique (rénovation de l’habitat, etc.) et de manière générale en matière d’aménagement du territoire, qui sont autant d’exemples de problématiques communes à chaque territoire et qui dépassent les limites administratives.

Projet de champ captant des Landes du Médoc

Ma volonté est d'animer un dialogue régulier avec les territoires girondins. Mon objectif : établir une vision commune et coconstruire des projets et solutions innovantes pour nos habitants.

Alain Anziani Président de Bordeaux Métropole

Coopération territoriale ? De quoi parle-t-on ?

Parce que chacun a à gagner d’un développement territorial équilibré, cette dynamique de coopération s’accélère depuis 2020 avec nos territoires proches. L’objectif est de créer un dialogue et des liens avec les acteurs de ces territoires : collectivités, communes, syndicats, entreprises, associations… en s’affranchissant des frontières administratives et géographiques pour dessiner un nouveau modèle de partenariat gagnant / gagnant.

Bordeaux Métropole œuvre depuis 2016 au rapprochement avec ses territoires voisins, notamment au travers de la signature de contrats de coopération avec différentes agglomérations : Angoulême en 2016, Libourne en 2017 et Marmande, à l'automne 2018.

2016
Premiers contrats bilatéraux
2020
Renforcement de la démarche

Pour aller plus loin

Journal #55 de Bordeaux Métropole

Vocabulaire

 l’inter-territorialité : les réponses se trouvent sur plusieurs territoires à la fois

 l’intermédiation : l’efficacité est apportée par la rencontre de plusieurs acteurs apportant des compétences diverses.

Vidéos

Alain Anziani - renouveau des modèles de développement économique : vers des métropoles coopératives ? (durée : 2h07)

Michel Vayssié – Essoufflement de l’attractivité et défis de l’inclusion : vers des métropoles hospitalières ? (durée : 2h01)

Jean-Marc Offner – Rapport introductif (durée : 20 mn)

Actualités

Voir toutes les actualités