Phase 1 - du 19 avril à juillet 2021

Mis à jour le 28 avril 2021

D'imposants travaux s’avèrent indispensables pour assurer la pérennité du pont de pierre, véritable emblème bordelais. Ils seront réalisés en minimisant l'impact sur la circulation.
Pont de pierre

© Anais Sibelait - Bordeaux Métropole

Un pont emblématique

Avec ses 17 arches, le pont de pierre, le plus ancien pont de Bordeaux, est un lien historique entre les deux rives de la cité. C’est aussi le 1er pont de cette envergure à avoir été dédié aux mobilités douces et transports en commun en France. Que ce soit à pied, à vélo, à bord d’un bus ou d'un tramway, plus de 60 000 personnes empruntent ainsi chaque jour cet ouvrage de 487 m de long.

Des travaux, pourquoi ?

Bientôt bicentenaire, l'édifice est marqué par l'usure et s'enfonce chaque année davantage dans la vase, sous l’effet de son propre poids. Pour préserver cet ouvrage patrimonial en péril, il est nécessaire de :

  • sécuriser et renforcer la capacité portante de ses fondations,
  • garantir son étanchéité,
  • puis procéder à une restauration méticuleuse.

Plusieurs phases d’études préliminaires puis de travaux seront donc réalisées entre avril 2021 et fin 2025, le tout en relevant le défi de minimiser leur impact sur les flux de circulation et de ne pas fermer complétement le pont à la circulation.

Des conditions de chantier exceptionnelles

La réhabilitation et la restauration du pont de pierre font l'objet d'études approfondies pour :

  • trouver le scénario de réalisation le moins gênant pour la circulation, mais aussi le plus efficient en matière de coût et de durée des travaux.
  • concevoir des outils spécifiquement adaptés :
    • au challenge que représente la conduite de tels travaux dans un environnement extrême, les courants de la Garonne étant non seulement très forts au droit des piles, mais s'inversant aussi en fonction de la marée.
    • à un marnage quotidien de plusieurs mètres.

Les travaux en détails

Phase 1 : 19 avril – juillet 2021, études préliminaires

Il s’agit d’acquérir et de rassembler toutes les données indispensables à l’exécution des travaux : positionnement précis des réseaux divers présents dans l’ouvrage, gestion des flux de circulation, investigations géotechniques et sondages…

Ces sondages auront pour objectif de caractériser le sol sous les piles du pont. Des forages jusqu’à 20 m de profondeur sous le lit de la Garonne seront ainsi réalisés au niveau de chaque pile entre les piles n°7 et n°16, dans le sens porte de Bourgogne > Stalingrad, pour atteindre la roche. Cela permettra de caractériser les strates de sol sous les piles, leur nature et leur résistance, afin de dimensionner au mieux les travaux à réaliser pour consolider le pont et ramener le tassement des piles à des valeurs acceptables (soit 1 millimètre par an).

Circulation sur le pont de pierre pendant les travaux

Phase 2 : réhabilitation de l’ouvrage

Cette phase prévoit notamment un renforcement des fondations par l’insertion de micropieux par forage sonique, afin de limiter les vibrations dommageables à la structure. L'ensemble du projet s'appuie sur une modélisation 3D de l'intérieur et de l’extérieur du pont. Des simulations dynamiques de flux vont ainsi permettre de tester les différentes méthodes possibles et de sélectionner les plus adaptées.

Phase 3 : restauration patrimoniale

À la réhabilitation du pont en tant qu’ouvrage de franchissement de la Garonne, succèdera une phase restauration du pont en tant qu’objet patrimonial et architectural emblématique de la ville de Bordeaux, pour lui rendre son lustre d'antan. Les travaux devraient débuter en 2023 et durer deux ans environ.

Publications & Documents

Document Format / Poids
Pont de Pierre - Plan de la déviation bus ligne 16

Pont de Pierre - Plan de la déviation bus ligne 16

Pdf / 326 Ko

Publié le 20/04/2021

Actualités

Voir toutes les actualités