Une Quinzaine de l’égalité à l’échelle de la métropole

Vie associative, Solidarité, Citoyenneté -
Communiqué de presse

Publié le 6 novembre 2019

Du jeudi 14 novembre au mercredi 3 décembre, la 6e Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté propose 100 actions gratuites en partenariat avec 16 communes de la métropole

Une Quinzaine de l’égalité à l’échelle de la métropole

Du jeudi 14 novembre au mercredi 3 décembre, la 6e Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté propose 100 actions gratuites en partenariat avec 16 communes de la métropole : Ambarès-et-Lagrave, Artigues-près-Bordeaux, Bassens, Bordeaux, Bruges, Cenon, Eysines, Floirac, Le Bouscat, Le Haillan, Le Taillan-Médoc, Lormont, Martignas-sur-Jalle, Mérignac, Pessac, Talence, ainsi que de nombreux acteurs associatifs.

Rendez-vous incontournable lancé en 2014 sur la ville de Bordeaux, cet évènement a réuni plus de 15 000 participants en 2018. La Quinzaine de l’égalité sera ponctuée d’actions (expositions, lectures, pièces de théâtre, performances, ciné-débat, visites, rencontres, danse, animations, concerts) qui touchent à toutes les thématiques du vivre ensemble : la laïcité, la cohésion sociale, la lutte contre le racisme, le handicap, la lutte contre l’homophobie, l’égalité femmes-hommes, etc.

Soirée d’ouverture le jeudi 14 novembre à l'hôtel de ville de Bordeaux : 

18 h 30 : remise de la médaille de la ville à Hyang-Ah Kim, présidente de l’association Couleur Corée, par Nicolas Florian, maire de Bordeaux,

19 h : Table ronde « Ma différence, ma force ! » autour des discriminations sur l’apparence physique et la construction de soi, en présence de Nafissatou Ba, directrice de la fondation Salif Keïta qui œuvre pour la protection des albinos et Valérie André, universitaire spécialiste du « roussisme »,

20 h : « L’Asie en fête » : soirée festive pour découvrir les spécialités culturelles et culinaires des pays asiatiques.

L’égalité, fondement de la République

Le principe d’égalité est fondamental dans la Constitution et dans les Lois françaises. Il permet de garantir le respect de notre diversité et de notre citoyenneté, dans laquelle chacun a les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ce principe est malheureusement mis à mal par la montée des replis, qu’ils soient identitaires, nationalistes ou communautaires. Les discriminations constituent encore une dure réalité en matière de recrutement ou d’accès au logement. Bordeaux n’y échappe pas, même si sa tolérance et la qualité de son « vivre ensemble » sont reconnues.

Que peut faire une municipalité pour lutter contre ce phénomène ? Tout d’abord, être exemplaire, pour engager et essaimer auprès de ses services, de ses partenaires et des acteurs de son territoire, une démarche vertueuse. Elle doit aussi sensibiliser le grand public, en créant des synergies entre les acteurs du vivre ensemble et en relayant leur message pour renforcer son impact. C’est l’objectif de la Quinzaine de l’égalité.