Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Un plan d’investissement chiffré à 3 milliards d’euros

Métropole, Finances, Urbanisme, Politique -
Communiqué de presse

Publié le 1 décembre 2016

Le Bureau de Bordeaux Métropole s’est réuni cet après-midi sous la présidence d’Alain Juppé, pour débattre des orientations du budget 2017, approuver le projet réactualisé de mandature et valider la première révision du Plan Local d’Urbanisme.

En ouverture de séance, Alain Juppé a également annoncé la récente prise de fonctions du nouvel inspecteur général, M. Sahbi Salah, précédemment en poste à la Chambre Régionale des Comptes de Rhône Alpes.

Les orientations budgétaires

Le débat sur les orientations budgétaires est inscrit à l’ordre du jour du Conseil de Métropole du 16 décembre. Première donnée avec laquelle composer, Bordeaux Métropole continue d’élargir son périmètre d’intervention avec, pour 2017, le transfert des équipements sportifs, culturels et touristiques d’intérêt métropolitain, plus celui de différentes compétences du Département.

Ce contexte étant posé, les recettes de fonctionnement sont estimées à 766 M€, dont 403 M€ (+ 2 %) pour les seules recettes fiscales, le couple fiscalité / dotations diminuant pour la quatrième année consécutive d’environ 3,5 M€, baisse des dotations de l’Etat oblige (145 M€ de pertes de dotations depuis 2013). Les dépenses de fonctionnement devraient, de leur côté, atteindre 600 M€ en 2017 (+ 2,9 %), mais sont en légère baisse par rapport à 2016, à périmètre équivalent. Quant aux dépenses réelles d’investissement, elles s’établiraient à 591 M€, Bordeaux Métropole affichant par ailleurs un plan de charge ambitieux pour « booster » la croissance de l’agglomération, sur la période 2016 - 2021. Ce dernier est en effet chiffré à 3 milliards d’euros. Un effort acceptable pour les finances de la Métropole, dont la capacité de désendettement devrait rester dans les limites généralement admises : 7,3 années en 2020 contre près de 3 années fin 2017.

Plan Local d’Urbanisme

L’impératif de la localisation d’une troisième aire de grand passage, qui a fait l’objet d’une réserve de M. le Préfet, doit être tranché avant l’approbation définitive du Plan Local d’Urbanisme. Après débat, Alain Juppé constate l’absence d’accord sur ce point et confirmera, par courrier adressé à M. le Préfet, l’absence de solution consensuelle.