Bordeaux Métropole déploie son plan d’urgence pour la culture

Bordeaux Métropole, Culture, Loisirs -
Communiqué de presse

Publié le 25 mai 2021

A l’heure où les lieux culturels rouvrent, où les festivals, expositions et évènements sont reprogrammées, le conseil de Métropole a voté ce 21 mai, dans le cadre du Plan d’urgence à l’économie de proximité, une aide de 230 000€ pour soutenir les manifestations culturelles des communes de la métropole.

A ce titre, 25 acteurs culturels vont recevoir une aide allant de 1 000 à 28 000 € et ce, même si les manifestations prévues sont annulées ou reportées.

Une attention particulière a été accordée à l’équilibre territorial pour cet accompagnement métropolitain -18 communes concernées- et à la diversité des acteurs et des secteurs à l’échelle de l’agglomération : notamment 9 900 € à Transhumance à d’Ambarès-et-Lagrave, de 1 000 €  à Danse hors les murs au Bouscat, 5 000 € pour l’inauguration de la galerie pastorale à Saint-Aubin de Médoc ou bien encore l’aide de 20 000 € à l’association Bordeaux Rock pour le Musical Ecran ou bien de 15 000 € à l‘association les Z’Arpètes à Villenave d’Ornon...

 2 millions d’euros pour la culture

 Bordeaux Métropole a fait le choix de s’engager dans une politique volontariste d’aide à la culture en prévoyant un volet dédié dans son plan de soutien à l’économie de proximité. L’enveloppe de 2M€ pour 2021-2022, votée le 27 novembre 2020, cible 3 domaines d’actions :

 

Soutenir la création et la production grâce à :

.  une commande d’art public via l’acquisition et la diffusion d’œuvres d’art avec l’Artothèque, la commande d’œuvres d’art pour une diffusion à destination des publics empêchés avec l’association BAM et la valorisation du patrimoine métropolitain avec Pôle Magnetic / Yes tomorrow! Voyage au cœur de l'optimisme,

.  l’accompagnement de spectacles et  d’artistes travaillant en lien étroit avec les communes, des établissements culturels et des partenaires associatifs reconnus et qualifiés dans le domaine des arts vivants. 16 équipes artistiques et compagnies régionales bénéficieront d’un soutien métropolitain pour un total d’aides de 185 775 €, pour leur travail de création de spectacle vivant : Beauté cachée / Agence de Géographie affective, Ce qui s'appelle encore peau / Compagnie Jeanne Simone, Chouettes Navettes / Compagnie 16 ans d'écart, Echelles célestes / Compagnie LenaD'azy, Epopée / Compagnie El Destino, Explosion / Compagnie Rêvolution, Incognitos / Les sauvages colorés, Karaoke mobile / Compagnie C'est pas Commun, Nous sommes / Compagnie Les Petites Seousses, Oli Park / Compagnie Origami, PLI / Le parti collectif, Qui a cru Kenneth Arnold ? / Collectif O'SO, Résidences Métropolitaines / SMAC d'agglo, Souffles / Compagnie Christine Hassid Project, Un pas, puis l'un, puis l'autre / La collective, Vieillesse Élégance / Compagnie Sylex.

 Soutenir la diffusion par un renfort de l’offre dans le cadre des spectacles de l’Eté métropolitain dont le budget passe de 330 000 € à 500 000 €. Pour cette 10e édition, qui se tiendra du 10 juillet au 29 août, 19 partenaires et équipes culturelles composent la programmation et égrainent plus de 150 rendez-vous artistiques (musique, théâtre, gastronomie, cirque…) dans les 28 communes de la métropole.

 

Soutenir l’économie culturelle des territoires par une relance de l’activité avec des actions destinées aux publics et aux lieux de diffusion, en l’occurrence les cinémas. Bordeaux Métropole envisage de prendre en charge une partie du prix des places des 15 cinémas (d’art et d’essai et privés) que compte son territoire et 98 écrans. Cette campagne métropolitaine s’accompagnerait de l’organisation, avec les communes, d’événements pour animer ces actions (rencontres, temps forts…).

 

L’ensemble de ces décisions a permis, d’ores et déjà, de renforcer les interventions en maintenant la production et la création artistique et en aidant la diffusion qu’elle soit institutionnelle, associative, publique ou privée.

 Par ce soutien indéfectible, la Métropole et ses élus témoignent de leur attachement au monde culturel et restent mobilisés pour accompagner les équipes artistiques, associations, organisateurs de manifestations, acteurs du spectacle vivant…, aider les plus fragiles et préparer la reprise.