Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Manger local, manger durable

Mis à jour le 12 avril 2016

Bordeaux Métropole soutient le développement des circuits courts, vente directe de produits agricoles du producteur au consommateur, ou avec au maximum un seul intermédiaire.

Manger local

Retrouvez ci-dessous la carte de vos exploitants réalisant de la vente directe (sur site, sur marché, dans les amap, les ruches, les drive fermiers ou encore les coopératives agricoles).

Le recensement ici a été établi sur la base du volontariat, et ne revêt donc pas un caractère d’exhaustivité.

Télécharger le dépliant des circuits court sur la métropole (Pdf 1,6 Mo)

La sauvegarde des zones maraîchères, et de toutes les zones agricoles exploitables sur l'agglomération, est l’affaire de tous, du producteur aux habitants. Bordeaux Métropole souhaite donc créer du lien entre l’agriculteur, son territoire et les habitants du territoire métropolitain. Ce soutien est une application concrète de l’Agenda 21 de Bordeaux Métropole.

Préserver l'existant

Le premier enjeu est celui de la transmission des exploitations déjà existantes, enjeu porté en partenariat avec la chambre d'agriculture, afin de protéger ces installations. Ce travail est complété par une action de planification au niveau du PLU métropolitain avec la classification en zone A.

Développer l'activité : les couveuses agricoles

Bordeaux Métropole soutient également le projet FRCIVAM de « couveuse agricole », via la SAS GRAINES Aquitaine, dont l'objectif est de conforter et accompagner des porteurs de projet agricoles dans leur métier, en leur permettant de produire sur des sites de couveuses métropolitains et en les installant ensuite durablement sur le territoire. Il s’agit de permettre une installation progressive de nouveaux agriculteurs HCF (Hors Cadres Familiaux) c'est-à-dire non issus du milieu agricole.

S'engager dans les circuits courts : le développement des AMAP

Bordeaux Métropole soutient enfin le développement des « circuits courts de commercialisation, en favorisant une diversité d'initiatives, avec ses partenaires.
Le développement des AMAP (Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysane) se poursuit sur la métropole, avec le CIVAM PPML. A ce jour, près de 30 Amap ont été créées sur le territoire métropolitain. Ce système de commercialisation directe maintient une agriculture paysanne et consolide l'activité des producteurs. D'autres systèmes sont développés, notamment les marchés fermiers, régulièrement proposés chez des producteurs de l'agglomération bordelaise, et autres marchés.

Trouver une AMAP près de chez vous !

Autres actions

Bordeaux Métropole agit également, avec le MIN (marché d'intérêt national) de Bordeaux, pour mettre en place un premier « carreau » de producteurs exclusivement locaux, avec la participation de la SICA maraîchère et des producteurs du réseau « Bio d'Aquitaine ». La chambre d'agriculture a, de son coté, lancé une démarche de « drive fermier » sur la métropole, avec le réseau de producteurs « bienvenue à la ferme ». Il s'agit de passer commande sur internet aux producteurs du réseau, avant de récupérer les produits sur diverses plate formes logistiques sur l'agglomération.

Les modes de vente directe se multiplient, du producteur local au consommateur urbain, sous la forme également de magasins de « distribution directe », portés par des groupements de producteurs locaux, parfois en production « conventionnelle », mais aussi issue de l’agrobiologie.

Publications & Documents

Document Format / Poids

Dépliant circuits courts 2015

Pdf / 1.55 Mo

Publié le 02/03/2016

Actualités

Voir toutes les actualités