Alerte info

Les sites web de Bordeaux Métropole seront indisponibles durant quelques minutes, aujourd'hui à partir de 17h. Merci de votre compréhension.

Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Renforcement des berges de Garonne en rive droite

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 20 juillet 2017

17 communes de Bordeaux Métropole sont exposées au risque inondation, que soit en totalité ou en partie. Un tiers du territoire est en effet situé en dessous des plus hautes eaux de la Garonne. Ce sont en tout 40 000 personnes (26 000 habitants et 14 000 employés) qui vivent en zone inondable.

10 kilomètres de protection

La rive droite de la Garonne, constituée d’ancien marais et son altimétrie est plus basse que celle de la rive gauche. Son urbanisation n’a donc été rendue possible que par les protections mises en place sur les bords de Garonne.

Actuellement, ces  ouvrages de  protection sont implantés sur un linéaire de 10 km en rive droite de la Garonne, sur les communes de Bouliac, Floirac et Bordeaux. Il s’agit de :

  • des murets situés en haut de berge ou à distance de la berge,
  • de murs en berge,
  • de digues en remblai en haut de berge ou à distance de la berge,
  • de digues en remblai soutenues par un muret du coté de la zone protégée.

Or, plusieurs études ont montré les faiblesses de la protection actuelle de cette zone.

En 2013, une étude de danger réalisée par le Syndicat de Protection des Inondations de la Rive Droite (SPIRD) a révélé de plusieurs désordres structurels.

Une autre étude, hydraulique cette fois-ci, menée  en février 2013 sur le secteur de la rive droite, a mis en évidence l'existence de secteurs à haut risque d'inondabilité.

17
communes exposées au risque inondation
40 000
personnes vivent en zone inondable

Des travaux de grande ampleur

Dans l'objectif de sécuriser la plaine en rive droite, Bordeaux Métropole entreprend des travaux de réhabilitation et de confortement de la digue sur un linéaire d'environ 10 km.

Cette démarche s'inscrit dans la  révision en  cours  du  Plan  de  Prévention  du Risque  Inondation ( PPRI) de l'agglomération bordelaise mais aussi dans la démarche globale de pérennisation des digues étudiées à travers le Programme d'Actions et de Prévention des Inondations ( PAPI) de l'estuaire de la Gironde, approuvé fin 2015.

Ce projet de renforcement des berges et digues rive droite, conduit sous maîtrise d'œuvre de Bordeaux Métropole, est implanté au cœur du territoire métropolitain sur les communes de Bordeaux, Bouliac et Floirac et concerne un linéaire de 10 km environ.

Les travaux effectués sont de nature différente :

  • des confortements de talus sous-fluviaux (sur 2750 mètres de digue) par la mise en place de rideaux (ou de gabions) de palplanches (simples ou doubles),
  • des confortements des berges naturelles sensibles à  l'érosion (sur  750 mètres de digue) par techniques mixtes (enrochements, géogrille 3D, adoucissement de pentes, etc.),
  • du nettoyage sélectif de la végétation et des réparations légères de murets,
  • des reprises importantes d'ouvrages (épaulement par des digues en terre, confortement par rideaux de palplanches côté terre et mise en place d'une côte de protection),
  • des confortements aux risques de basculement ou d'érosion interne (réaménagement de la piste cyclable en imperméabilisant et en rehaussant le pied de digue),
  • des actions sur les éléments de franchissement (réalisation d'un marchepied par carrelet).