Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Le risque inondation

Également dans cette rubrique

Mis à jour le 14 avril 2017

Le territoire de la métropole est soumis à un double risque d'inondation : le débordement des fleuves Garonne et Dordogne et l'effet d'épisodes pluvieux combiné à un sol très imperméabilisé. La gestion de ce risque est une priorité pour Bordeaux Métropole.

La gestion du risque inondation fluvio-maritime

L'agglomération bordelaise est soumise à la fois à l’influence des fleuves (Garonne et Dordogne) et de leurs principaux affluents ainsi qu’à celle de l’océan lors d’un épisode de tempête : il s’agit d’un régime fluvio-maritime.

17 communes de Bordeaux Métropole sont ainsi soumises, en totalité ou en partie, à ce risque représentant 1/3 du territoire situé en dessous des plus hautes eaux de la Garonne et 40 000 personnes vivant en zone inondable.

Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations

La loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles donne aux métropoles une compétence en matière de Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations ( GEMAPI).

La date limite d'application de cette nouvelle compétence est fixée en l'état actuel du droit au 1er janvier 2018.

L'importance du risque sur le territoire de l'agglomération a conduit Bordeaux Métropole à prendre cette compétence de manière anticipée.

Depuis le 1er janvier 2016, Bordeaux Métropole est devenue pleinement compétente en matière de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations ( GEMAPI).

 

Bordeaux Métropole a défini trois niveaux de priorité en ce domaine :

  • La prévention des inondations et la gestion des digues et systèmes d’endiguement,
  • La gestion des cours d'eau majeurs,
  • La valorisation des zones humides.

Bordeaux Métropole réalise la surveillance, l'entretien et les travaux d'ouvrages utiles pour la protection des populations ainsi que les dispositifs hydrauliques structurants (porte à flots, pelle) et le réseau principal de vidange des inondations fluvio-maritimes, soit en régie soit par délégation de compétence à des syndicats de bassins versants.

Elle assure également l’entretien des cours d'eau non domaniaux présentant un caractère prioritaire dans le cadre de la prévention contre les inondations métropolitaines et la gestion des milieux aquatique.

La compétence GEMAPI permet également à  Bordeaux Métropole d'intervenir, si nécessaire par substitution au propriétaire ou au gestionnaire, pour tout projet présentant un caractère d'intérêt général ou d'urgence.

Stratégie de gestion du risque inondation

Dans ce cadre de la Directive 2007/60/CE du Parlement Européen et du Conseil du 23 octobre 2007 relative à l’évaluation et à la gestion des risques d’inondations dite « Directive Inondation »,  le Territoire à risque important d'inondation ( TRI) de Bordeaux a été arrêté par le préfet coordonnateur de bassin le 11 janvier 2013.

Le TRI de Bordeaux a été retenu au vu des enjeux liés aux débordements de la Garonne et aux risques de submersion marine.

Il bénéficie d’une stratégie locale de gestion du risque inondation ( SLGRI) compatible avec le PGRI (plan de gestion du risque inondation) du bassin Adour-Garonne approuvé le  22 décembre 2015.

Le périmètre de la stratégie locale sur le TRI de Bordeaux a été arrêté par arrêté préfectoral de bassin le 11 mars 2015. Ce territoire est centré sur le cœur d'agglomération de la métropole bordelaise et concerne les 28 communes de la  Gironde dont 17 appartenant à la Métropole.

Bordeaux Métropole est animateur de la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation ( SLGRI) sur le TRI de Bordeaux en coordination avec le service de l’État chargé de coordonner l’élaboration, la révision et le suivi de la mise en œuvre de la SLGRI sous l’autorité du ou des Préfets concernés (DDTM33).

Cette stratégie de gestion du risque inondation en concertation avec les acteurs locaux est élaborée pour les 6 prochaines années.

Pour en savoir plus, consultez le site de la DREAL Nouvelle Aquitaine :

DREAL

Voir la carte en plein écran

Les outils de gestion du risque d’inondation fluvio-maritime

Prise en compte du risque inondation dans l’urbanisme et l’aménagement du territoire

Le plan de prévention des risques d’inondation ( PPRI)

Un outil de maîtrise de l'urbanisation des zones inondables.

Créé en 1995 par la Loi « Barnier », le Plan de Prévention des Risques d’Inondation ( PPRI) est régi par le code de l'environnement.

Son objectif est d’établir une cartographie des zones de risque et d’interdire, de limiter ou de soumettre à prescription, les constructions nouvelles. Il permet aussi de prescrire des mesures pour réduire la vulnérabilité des installations et constructions existantes.

Les éléments cartographiques des PPRI de Bordeaux Métropole sont disponibles en téléchargement (PDF) :

Aire de l'agglomération bordelaise :

Règlement du PPRI

Rapport de présentation du PPRI

Cartes par commune / Zonages réglementaires par commune

Carte des cotes d’inondation

Cartes complémentaires

Aire de la presqu'île d’Ambès :

Règlement du PPRI

Rapport de présentation du PPRI

Cartes par commune/ Zonages réglementaires par commune

Carte des cotes d’inondation

Cartes complémentaires

Cet outil évolutif est amené à être révisé. Ces PPRI  actuellement en vigueur ne prennent pas aujourd'hui en compte les derniers événements climatiques et sont donc en cours de révision par les services de l’État (Direction Départementale des Territoires et de la Mer)

Pour en savoir plus sur la révision du PPRI, consultez le site :

DDTM de la Gironde

Si ces PPRI restent opposables et applicables jusqu’à l’approbation du nouveau, en application à l'article R-111-2 du code de l'urbanisme, les services de l’État ont porté à connaissance de la Métropole et des communes des cartes d'aléas du futur PPRI avec les nouveaux évènements de référence.

Ce porter à connaissance en date du 20 juillet 2016 vient actualiser le risque connu et peut donc motiver l'application de l'article R.111-2 du code de l'urbanisme dans le cadre notamment de l'instruction des autorisations d'urbanisme, article permettant de refuser ou d’assortir de prescriptions un permis de construire ou d’aménager qui comporterait un risque pour la sécurité des biens et des personnes.

Ces cartes sont consultables sur le site :

DDTM 33

Les études hydrauliques

Des études globales sur la définition d’un plan de prévention, des études plus locales sont engagées pour appréhender l'aménagement et la constructibilité en zone inondable.

Ces études permettent :

  • d’évaluer l’impact des projets sur les écoulements de l’eau ainsi que leur vulnérabilité face au risque inondation
  • de  trouver des solutions pour réduire le risque et les impacts. Plusieurs études sont en cours dans la zone urbaine.

Le Référentiel Inondation Gironde

Le risque inondation sur la Métropole est directement soumis à  l’influence des marées. En 1999, le territoire de l'agglomération bordelaise a subi des dommages face à des inondations rapides et violentes.

Suite à cet évènement, Bordeaux Métropole s’est lancée, en partenariat avec les acteurs locaux, dans la création d’un outil de modélisation hydraulique : le Référentiel Inondation Gironde ( RIG).

L’objectif de cet outil mathématique est d’améliorer la connaissance de la vulnérabilité des territoires. Il modélise le comportement du territoire face aux risques d’inondation. A partir de données météorologiques, il calcule l’emprise de la zone inondable, les hauteurs d’eau et les vitesses d'écoulement.

Le pilotage de cet outil est partagé entre le SMIDDEST, l’État, le Département de la Gironde, le  SYSDAU et Bordeaux Métropole.

Pour plus d'informations, consultez le site :

Smiddest

Programme d'actions de Prévention des Inondations

Afin de réduire la vulnérabilité au risque inondation sur son territoire, Bordeaux Métropole s’est engagée dans une stratégie globale, à l’échelle de l’estuaire, de gestion du risque inondation aux côtés du SMIDDEST (Syndicat  Mixte pour le Développement Durable de l’Estuaire de la Grionde), des acteurs locaux et des services de l’État à travers le dispositif de Programme d’action de prévention des inondations ( PAPI).

Des actions et des travaux prioritaires ont été définis dans les 6 ans à venir afin d'améliorer la prévention et la protection contre le risque inondation sur l'estuaire de la Gironde et d’obtenir des financements de l’État.

Le dossier PAPI Estuaire de la Gironde 2016-2021, piloté par le Smiddest, a été labellisé le 05 novembre 2015 par la Commission Mixte Inondation ( CMI).

Pour plus d'informations, consultez le site:

Smiddest

Les documents sont disponibles en téléchargement (PDF)

Réunions publiques

Des réunions publiques pour informer la population des communes concernées de l’intervention de la Métropole sur la prévention des inondations et de son engagement dans le cadre du PAPI de l’Estuaire de la Gironde se sont déroulées en septembre 2015.

Les documents sont disponibles en téléchargement (PDF)

RAMSES : gestion du risque d’inondations pluviales

En 1992, la première génération de RAMSES (régulation de l’assainissement  par mesures et supervision des équipements et des stations) est mise en service.

Il s’agit d’un dispositif de surveillance qui permet d'appréhender au mieux les événements pluvieux. Il combine différentes informations apportées par le radar de Météo France et des points de mesure de pluviométrie (installés sur le territoire métropolitain et sur le bassin d'Arcachon).

En fonction de la quantité d’eau calculée, le dispositif permet de gérer le stockage de ces eaux dans différentes structures (station de pompage, collecteurs, bassins d'étalement, …). Il protège ainsi les habitants de la métropole de ces inondations par ruissellement.

Aujourd’hui, RAMSES est considéré comme l’un des outils de gestion des évènements pluvieux les plus performants dans le monde.

Pour en savoir plus sur l’outil RAMSES, consulter le site :

Usagers de l'’Eau de Bordeaux Métropole

Actualités

Voir toutes les actualités