Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Une métropole nature

Multiples sont les paysages naturels qui dessinent le territoire de la métropole. Intégrés dans le tissu urbain ou étendus aux abords des villes, ils sont le poumon vert de l’agglomération bordelaise.

Carte des parcs de la métropole

Les coteaux de Garonne

Les coteaux offrent un panorama unique sur la fleuve. Dès le XIXe siècle, les riches bourgeois ne s’y sont pas trompés et ont construit demeures, parcs et jardins pour profiter d’une superbe vue sur la Garonne et la ville de Bordeaux. Créé à l’initiative du GPV, le Parc des Coteaux est un ensemble d’espaces verts qui relie les communes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac, sur une superficie, à terme de près de 400ha, soit environ 25 km de balade naturelle en continu. C’est dans ces parcs aménagés que l’on retrouve des collections d’arbres remarquables.

Communes : Bassens, Cenon, Lormont, Floirac, Bouliac, Carbon-Blanc, Artigues-près-Bordeaux

La vallées des Jalles

La vallée des Jalles est le plus vaste espace naturel de l’agglomération. Avec la présence d’un site Natura 2000 et une Réserve naturelle nationale, il représente un patrimoine naturel et paysager remarquable. Cet espace doit son nom aux nombreuses jalles, ces petites rivières locales, qui le traversent.

20% de l’alimentation en eau de l’agglomération bordelaise provient des sources de Thil-Gamarde

L’eau a une place prépondérante dans les paysages du Parc des Jalles : on la trouve dans les marais et sous des formes plus discrètes (lagunes, mares et forêts humides). Intéressant aussi, la présence des les sites de captages d’eau, comme celui des sources de Thil-Gamarde d’où provient 20% de l’alimentation en eau de l’agglomération bordelaise. La culture maraîchère et les jardins familiaux offrent des paysages agricoles sur ce territoire.

Véritable campagne en ville, on y trouve aussi quelques prairies d’élevage de bovins. Un troupeau de vaches bordelaises entretient les prairies au nord de Bordeaux, grâce à un partenariat avec le Conservatoire des Races d’Aquitaine.

Communes : Martignas-sur-Jalle, Saint-Médard-en-Jalles, Eysines, Blanquefort, Bruges, Bordeaux, Le Haillan, Le Taillan-Médoc

La Vallée de l'Eau Bourde :

Autrefois lieu d’activités économiques avec le blanchissage du linge et les moulins, l’Eau Bourde est un des plus jolis cours d’eau de la métropole. Les berges ont été réaménagées par les communes et Bordeaux Métropole afin que les usagers puissent y accéder.

Les paysages de la vallée de l’Eau Bourde sont caractéristiques des bords de rivière. En été, si les berges sont des îlots de nature et de fraîcheur pour les promeneurs, c’est grâce à leur végétation surtout composée de  feuillus : chênes, châtaigniers, aulnes, frênes et saules. On peut aussi observer des érables champêtres, des charmes, des trembles, des ifs, des peupliers, de l’aubépine, des pins sylvestres, des noisetiers, des pervenches, …

Communes : Bègles, Villenave-d’Ornon, Gradignan

La Vallée de l'Eau Blanche :

Au sud de la métropole, l’Eau Blanche est un ruisseau qui traverse notamment la commune de Villenave-d’Ornon. Elle circule au cœur de différents paysages : zone marécageuse humide, espaces boisés ou prairies bocagères, avant d’aller se jeter dans la Garonne. La vallée de l’Eau Blanche est majoritairement constituée de zones humides, écosystèmes particulièrement protégés.

La prairie bocagère humide a été classée au zonage Natura 2000 avec les bocages humides de Saint-Médard-d’Eyrans. Elle constitue l’un des derniers sites de ce type en bordure de la Garonne. Cette écologie de grande valeur est aussi protégée par un classement en Zone de Protection des Espaces Naturels Sensibles (ZPENS).

Commune : Villenave-d’Ornon

Les marais intercommunaux de la Presqu’Île d’Ambès

Classés  Natura 2000 et Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), les marais intercommunaux de Montferrand constituent l’espace naturel le plus précieux de la métropole.

Entourés de bourrelets fluviaux, les marais se trouvent au-dessous du niveau des plus hautes eaux du fleuve et occupent 296 hectares. Ces marais abritent une nature exceptionnelle particulière aux zones humides. Espace naturel tout autant qu’agricole, les marais accueillent vaches, chevaux, chevreuils, sangliers, et de nombreuses espèces d’oiseaux.

Communes : Ambès, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-Louis-de-Montferrand, Ambarès-et-Lagrave

Les forêts de l'Ouest de la métropole :

La forêt fait partie des grands paysages de la métropole. Forêts naturelles ou forêts plantées pour la sylviculture, elles tiennent une place importante pour la nature de l'agglomération bordelaise.

Communes : Pessac, Mérignac, Saint-Médard-en-Jalles, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin de Médoc

Actualités

Voir toutes les actualités