Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Lancement du projet de tramway

Également dans cette rubrique
Si la première ligne de tramway à Bordeaux, tractée par des chevaux, date de 1880, le tramway actuel qui circule sur la métropole date de 2003. Histoire d'un grand projet qui a redessiné le territoire.

A l'origine du projet

En 1995, l'agglomération bordelaise compte 700 000 habitants sur un territoire de 55 000 hectares. La Cub (communauté urbaine de Bordeaux), autorité organisatrice des transports en commun sur le territoire constate une tendance à l'étalement urbain et un usage trop important de l'automobile.

Deux phénomènes dont découlent la dévitalisation des centres-villes, la lenteur "congestionnante", l'enclavement des quartiers en difficulté sociale, l'absence d'espace pour les piétons et les cyclistes et des nuisances multiples : pics de pollution, bruit...

Pour enrayer l'évolution de cette situation préoccupante, la Cub choisit d'adopter un schéma directeur des déplacements urbains communautaires ( SDDUC), relayé en 2000 par un plan des déplacements urbains ( PDU), dont l'élaboration a été guidée par les six grandes orientations fixées par la loi du 30 décembre 1996 sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie.

Une nouvelle façon de se déplacer et vivre la ville.

Un des principaux objectifs de ce plan a été de conforter le réseau de transports en commun, par la mise en place d'un réseau en site propre, solution plébiscitée par tous, qui permettait de diminuer le trafic automobile mais également d'améliorer l'équité entre les individus et les quartiers, préserver le territoire et rendre la ville plus belle et plus facile à vivre.

Après s'être exprimés sur l'utilité vitale de ce réseau, les élus ont choisi le mode de transport à mettre en place. Très vite le tramway s'est imposé. Outre l'aspect financier (5 km de métro équivalaient à 24 km de ligne de tramway), ce mode de déplacement et son arrivée dans l'espace public permettaient de repenser entièrement l'agglomération : restructurer le territoire, répondre aux besoins des 27 communes, réaménager la ville, mieux partager l'espace entre piétons, cyclistes et véhicules.

1995-2000 : du projet au chantier

    1995

    Réflexion sur la nécessité de réaliser un réseau de transports en commun en site propre

    1996

    Proposition d’un réseau de 3 lignes de tramway votée à l’unanimité par les élus de La Cub doublée d’une décision de réorganiser le réseau de bus.

    1997

    Choix du groupement des entreprises Systra, Sogelerg et Ingerop pour assurer la maîtrise d’œuvre générale du projet.

    1997-1998

    Tenue d’une centaine de réunions publiques de concertation et création d’un forum des associations réunissant 140 associations locales.

    1998

    Réalisation du plan de déplacements urbains dont l’objectif est d’optimiser la complémentarité entre les modes de déplacement.

    1998-1999

    Réunions de concertation avec plusieurs catégories socioprofessionnelles en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie et la chambre de métiers.

    Adoption du tracé des trois lignes de tramway par le conseil de communauté.

    Choix de l’équipe de concepteurs pour les aménagements urbains Brochet-Lajus-Pueyo (BLP), avec l’agence Signes et Elisabeth de Portzamparc.

    Choix de l’architecte des ateliers du tramway Jacques Ferrier.

    15 décembre 1998-15 décembre 1999 : enquête publique dans les 27 communes de la communauté urbaine sur le projet de tramway.

    1999

    Vote du Conseil de communauté en faveur du projet présenté par l’équipe Absolut Design/Sophie Courrian et Jean-Philippe Lanoire pour le design extérieur et intérieur du tramway.

    Choix d’Alstom comme constructeur du matériel roulant.

    2000

    Le tramway de La Cub lauréat des Étoiles du design 2000, catégorie « la ville ».

    26 janvier 2000 : signature de la déclaration d’utilité publique par le préfet.

    Actualités

    Voir toutes les actualités