Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Contexte

En 2020, un sixième pont routier enjambera la Garonne à Bordeaux. Fruit de plusieurs années d’études et de concertation, le futur pont Simone-Veil incarne une nouvelle approche du franchissement urbain : lieu de passage adapté aux modes de transport de demain, il se veut également lien et lieu de vie.
Vue du pont Simone-Veil depuis la rive gauche

Vue du pont Simone-Veil depuis la rive gauche - (c) OMA

Le statut portuaire de la ville et son activité maritime expliquent la rareté des franchissements sur la Garonne.

Ce déficit de franchissements nuit aux déplacements de proximité et se traduit par des saturations au niveau des ponts existants.

Un nouveau pont permettra de réduire ces effets négatifs en réduisant les distances parcourues entre chaque franchissement et en offrant de nouvelles fonctionnalités adaptées aux déplacements de proximité.

La croissance urbaine liée à la dynamique démographique, génère des demandes de déplacements supplémentaires.

Pont Simone-Veil vue de la Rive Gauche vers l'Arena

Pont Simone-Veil vue de la Rive Gauche vers l'Arena - (c) Axyz

Actualités

Voir toutes les actualités