Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Concertation publique

Le projet du pont Simone-Veil a été l'objet d'une démarche de co-construction entre élus, experts et citoyens.
Pont Simone-Veil - Cheminement sur la rive droite (c) OMA

Pont Simone-Veil - Cheminement sur la rive droite (c) OMA

Lancement de la charte de concertation

En octobre 2007 le Conseil de La Cub (désormais Bordeaux Métropole) autorisait l’ouverture de la concertation du public.

En décembre 2008, le Conseil de Communauté adoptait la charte relative à la concertation du public, après soumission à l’avis du public d’un projet de charte qui définirait les modalités de son déroulement.

Ouverture de la concertation publique

De février 2009 à janvier 2011 se déroulait le processus de concertation du public. En mai 2011, le Conseil de Communauté approuvait le dossier définitif du projet et ses principales caractéristiques, et prenait la décision de réaliser le projet de franchissement.

  • Création de supports de communication pour recueillir les avis sur les documents déposés à l’ouverture de la concertation.
  • Définition de la démarche et de ses engagements.
  • Mise en place de consultations du dossier de concertation à Bordeaux Métropole et dans les mairies de Bègles, Bordeaux, Bouliac et Floirac.
  • Mise en place de réunions publiques, de comptes rendus, d’ateliers thématiques, d’une exposition publique intermédiaire et de registres pour recueillir les avis pendant la concertation.

Les garants de la concertation

Des garants ont été désignés. Il s'agissait de Loïc Blondiaux et Jean Lafont. Leur mission découlait de l'application de la charte de la concertation.

Ils étaient sont chargés de garantir l’impartialité de la concertation, de faciliter le dialogue, de veiller à la transparence de l’information et d’animer le Comité Permanent de la Concertation.

Le Comité Permanent de la Concertation (CPC)

Pendant la période 2009-2011, la Vice-présidence est assurée par Mme Christine Jean, au titre de la SEPANSO, et par M. Nicolas Florian (puis Jean-Charles Bron), Vice-président aux franchissements de La Cub.
Il regroupe différentes parties prenantes, associations, élus et techniciens.

Il a pour mission de :

  • garantir l’information complète sur le projet,
  • proposer des actions destinées à assurer le bon déroulement de la concertation,
  • débattre des orientations proposées,
  • débattre des demandes d’associations pour participer au Comité Permanent,
  • faire des propositions destinées à enrichir le projet,
  • demander des études complémentaires ou des contre-expertises si nécessaire,
  • suggérer le cas échéant des alternatives. 
Membres du Comité Permanent de la Concertation
  • MÉDIATION ET ENVIRONNEMENT, Christophe Beurois, Animateur
  • ADELS, Animateur spécialisé des réunions publiques
  • MAIRIE DE BORDEAUX
  • MAIRIE DE FLOIRAC
  • MAIRIE DE BÈGLES
  • MAIRIE DE BOULIAC
  • VICE-PRÉSIDENT DE LA Cub EN CHARGE DES FRANCHISSEMENTS : Nicolas Florian puis Jean-Charles Bron
  • VICE-PRÉSIDENTE DE LA Cub EN CHARGE DE LA PARTICIPATION : Laure Curvale
  • SERVICES OPÉRATIONNELS DE LA Cub
  • C2D (CONSEIL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE)
  • MISSION DE PRÉFIGURATION BORDEAUX - EURATLANTIQUE
  • A'URBA
  • SNCF
  • SEPANSO, Bordeaux
  • AUTRA, Bordeaux
  • AQUITAINE ALTERNATIVE, Bordeaux
  • RELAI.C, Floirac
  • COMITÉ D’ARRONDISSEMENT DU NORD-EST DE BÈGLES
  • COMITÉ DE QUARTIER DU PRÊCHE, Bègles
  • COMITÉ DE QUARTIER MARCEL SEMBLAT, Bègles
  • ASSOCIATION MONTECRISTO, Floirac
  • GROUPE RELAIS HABITANT, Floirac
  • ASSOCIATION LES BAINS DOUCHES, Bordeaux
  • ASSOCIATION LA BOULANGERIE, Bordeaux
  • ASSOCIATION VÉLOCITÉ, Bordeaux
  • LE DROIT DU PIÉTON, Bordeaux
  • COLLECTIF DU GRAND BELCIER, Bordeaux
  • AUTOCOOL, Bordeaux
  • MÉDIATION ET ENVIRONNEMENT, Christophe Beurois, Animateur
  • ADELS, Animateur spécialisé des réunions publiques

Bilan

  • Formulation de 17 recommandations faites par le Comité Permanent de la Concertation au maître d’ouvrage.
  • Analyse des contributions par les garants.
  • Rédaction d’un rapport final à l’attention du maître d’ouvrage, présenté, discuté et validé en Comité Permanent de la Concertation.
  • Délibération du Conseil de Communauté pour approuver le bilan de la concertation (29.04.2011).

Le groupe de Contacts

À l'issue de la concertation, le groupe de Contacts a remplacé le Comité Permanent de la Concertation avec les mêmes participants auxquels se sont ajoutés de nouveaux membres : l’Association soutien à la parentalité (Bordeaux), le Conseil des sages de Floirac, Association Aubiers Collines Bouliac…

Il regroupe des associations, des habitants, des représentants des services techniques communautaires en charge du projet et des élus des communes concernées par le pont.

Il assure la continuité du Comité Permanent de la Concertation en phase opérationnelle (engagements contenus dans la charte de la concertation JJ Bosc, et recommandations faites par le CPC dans le bilan de la concertation).

Les missions de ce groupe de contacts sont multiples et évolutives pour suivre l’avancement du projet. 

Les principales missions sont les suivantes :

  • être une interface entre, d’une part, les territoires et leurs habitants concernés par le projet de pont, et d’autre part, Bordeaux Métropole, maître d’ouvrage du projet ;
  • enrichir le dialogue avec les habitants et garantir une information complète sur le projet en phase opérationnelle ;
  • veiller à ce que les recommandations issues du débat public initial soient mises en application et, dans le cas contraire à ce que des éléments d’explication soient apportés ;
  • veiller à ce que les outils de communication sur le projet soient adaptés aux enjeux et aux habitants,et à ce qu'ils soient objectifs dans leur contenu.

Extrait des recommandations

Recommandation 5

Le futur pont doit être évolutif dans le temps pour pouvoir éventuellement être adapté à de nouveaux usages, à des modifications de comportement ou de besoins en matière de mobilité.
Sa conception doit donc prévoir dès le départ cette évolutivité en permettant demain de laisser une plus grande place aux modes doux : piétons, vélos, voies réservées à l’auto partage, co-voiturage, etc.
Le pont doit être à tablier unique et d’une largeur importante, afin de pouvoir être modulable et de permettre une redistribution des espaces dévolus aux différents usages en faveur de ceux alternatifs à la voiture.

Recommandation 11

Dans le cadre des études en phase projet, les raccordements avec trémie (voie d’accès souterraine ou aérienne contournant un obstacle à l’inverse d’un tunnel qui lui le traverse) doivent être privilégiés, tant en rive gauche qu’en rive droite, avec une attention particulière à la circulation des vélos et piétons, et en assurant une continuité des circulations douces le long des berges.

Recommandation 12

Le réaménagement des berges du coté de Floirac doit absolument préserver leur caractère naturel et les écosystèmes existants, notamment par le respect des contraintes liées à Natura 2000.
Dans tous les cas, il doit également permettre une réappropriation des berges par ses habitants.

Recommandation 14

La possibilité de créer des espaces publics sur la Garonne, intégrés à l’ouvrage et hors flux, pour y créer un lieu de rencontre et de convivialité doit être étudiée.
La création de constructions pouvant abriter des commerces, des services ou de la restauration pourrait être envisagée. Cette étude des espaces publics doit prendre en compte l’aménagement d’éléments de confort et de protection afin que ces lieux puissent constituer des escales agréables pour tous les publics.

Recommandation 18

Une instance de concertation pérenne doit être mise en place pour la poursuite du projet de franchissement dans la continuité du CPC et de manière transversale avec les autres projets qui vont impacter le territoire.

Actualités

Voir toutes les actualités