Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Vers un protocole de coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

Politique, Grand projet, Transports - Déplacements -
Communiqué de presse

Publié le 13 juillet 2018

Vendredi 13 juillet 2018, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet tiennent à Marmande une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités.

Vers un protocole de coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

Vendredi 13 juillet 2018, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet tiennent à Marmande une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités.

Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », animée par Mylène Villanove conseillère métropolitaine en charge des coopérations territoriales, en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine. D’ores et déjà, des dynamiques inter-territoriales avec Angoulême (en 2016) et l’agglomération du Libournais (en 2017) sont en cours.

De son côté, Val-de-Garonne Agglomération a retenu la coopération avec la métropole bordelaise comme un enjeu prioritaire et l’a inscrit comme axe stratégique de son projet de territoire dès 2015. A la suite d’une prise de contact en 2017, et sur la base d’une volonté politique forte, plusieurs rencontres techniques ont permis d’affiner les axes de coopération pouvant nourrir un protocole entre les deux collectivités :

  1. Gouvernance et logistique alimentaire durable : plan interterritorial de développement de l’agriculture durable et biologique, relocalisation du circuit alimentaire, création d’une chaîne logistique alimentaire efficiente et durable,
  2. Mobilité et complémentarité de l’offre résidentielle : offre de mobilité fluide et durable (train, covoiturage, bus), complémentarité des parcours résidentiels (habitat),
  3. Attractivité et rayonnement territorial : écosystème autour de l’innovation numérique appliquée aux grands évènements, stratégie interterritoriale de l’itinérance touristique, enjeu du marketing territorial...

L’objectif de la rencontre du 13 juillet après-midi est d’échanger entre élus directement concernés par les thématiques ciblées, en amont du passage devant les assemblées délibérantes prévu lors des Conseils respectifs de septembre prochain, puis de la signature du protocole de coopération le 11 octobre 2018, à Bordeaux, lors du séminaire annuel Bordeaux métropole coopérative.

Une première coopération concrète

Le 29 juin 2018, Bordeaux Métropole, Val de Garonne Agglomération et la Communauté de communes du Réolais en Sud Gironde ont répondu ensemble à l’appel à projets [Région Nouvelle-Aquitaine – DRAAF* - Caisse des Dépôts] portant « Soutien au développement des circuits alimentaires locaux ». Cette candidature commune propose de structurer un circuit alimentaire local durable et opérationnel associant les acteurs de la production maraîchère et de l’élevage, de l’agro-alimentaire et de la logistique des trois collectivités. La réponse est attendue en novembre 2018.

Une innovation en matière de politique publique

Au-delà de leur proximité géographique, la métropole de Bordeaux et l’agglomération du Val de Garonne sont deux territoires liés par des dynamiques socio-économiques observables au quotidien (migrations pendulaires domicile/travail, échanges commerciaux et alimentaires, flux touristiques, etc.). Une forte volonté politique a permis de dépasser les logiques habituelles de périmètres et de compétences pour se rapprocher, jouer la complémentarité et faire grandir les intérêts communs.

La Communauté de communes du Réolais en Sud Gironde a également été associée à la réalisation de certains axes de coopération, principalement sur la "Gouvernance et la logistique alimentaires durables".