Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Un appel à Manifestation d’Intérêt pour le secteur dit « Cœur d’Aéroparc » à Mérignac

-
Communiqué de presse

Publié le 23 janvier 2018

Bordeaux Métropole vient de lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt dédié à l’aménagement du secteur dit « Cœur d’Aéroparc » à Mérignac. Cette consultation se déroulera en deux temps : sélection de 3 à 4 groupements dans le courant du mois d’avril, puis désignation de l’équipe lauréate à l’horizon de la rentrée de septembre 2018. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 2 mars 2018.

L’objectif est de réaliser une opération ambitieuse et exemplaire (en matière d’architecture, d’insertion paysagère, d’innovation…), ce site occupant par ailleurs une place centrale dans le périmètre de l’OIM Bordeaux Aéroparc. Il déborde en effet sur les deux côtés de la voie nouvelle Marcel Dassault et marque l’entrée des grands sites industriels du secteur aéroportuaire (Dassault, Thalès, Ariane Group). Deux tranches sont prévues : aménagement de 6 500 m² pour la tranche 1, intégrant le nouveau siège de Bordeaux Technowest et différents espaces mutualisés (shows room, conciergerie, restaurants…) avec l’Université de Bordeaux et Aerospace Valley, ainsi que des plateaux de bureaux modulables et un hôtel d’entreprise, construction de 1 500 m² en tranche 2 dévolus aux activités du secteur. Les premiers bâtiments devraient être livrés à l’horizon du second semestre 2020.

10 000 emplois en plus à l’horizon 2030

Pour mémoire, le Conseil de Bordeaux Métropole a acté, le 25 septembre 2015, la création de l’Opération d’Intérêt Métropolitain « Bordeaux Aéroparc » sur un territoire de 2 500 ha qui s’étend sur trois communes (Mérignac, Le Haillan et Saint-Médard-en-Jalles) et sur lequel soufflent les vents porteurs de l’attractivité économique, comme en témoignent le regroupement des établissements Thalès ou la récente implantation de Dassault Falcon Services.

Globalement, l’objectif est de décliner un projet d’aménagement et de développement ambitieux, à la hauteur de la dimension stratégique d’un des principaux pôles d’activités métropolitains, qui pèse aujourd’hui 40 000 emplois et dont le potentiel de croissance est estimé à + 10 000 emplois à l’horizon 2030. Ce, d’autant qu’un stock de 350 à 400 ha peut-être mobilisé au cœur de ce bassin d’activités, dans les années qui viennent.

Plus d’informations sur http://www.bordeaux-metropole.fr/coeur-aeroparc