Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Pour un syndicat mixte des transports girondin

Métropole -
Communiqué de presse

Publié le 25 janvier 2018

Le Bureau de Bordeaux Métropole s’est réuni cet après-midi sous la présidence d’Alain Juppé. Revue de détail des principaux dossiers débattus.

Syndicat mixte des Transports. Les élus du Bureau réaffirment leur volonté, exprimée à maintes reprises depuis 2014, de pousser à la création d’un Syndicat mixte des transports, capable de porter le développement de nouveaux services de mobilité à l’échelle de la Gironde et répondant aux enjeux de déplacement des habitants des zones périurbaines. Plusieurs demandes sont adressées en ce sens à la Région Nouvelle-Aquitaine, à qui incombe la mise en œuvre de ce syndicat depuis le vote de la loi Notre :

- la rédaction d’un projet ambitieux pour les bassins de mobilité, capable de fédérer l’ensemble des collectivités partenaires, et permettant de justifier - auprès des élus et citoyens - la mise en place d’un versement transport additionnel. Concernant les projets concrets, Bordeaux Métropole demande notamment un appui de la Région en matière de création de lignes de Cars Express, solution dont l’efficacité est démontrée (à Madrid, Grenoble, ligne Aix-Marseille, ligne Dourdan-Massy dans l’Essonne…),

- la mise à plat des bassins de mobilité au niveau régional, afin que celui qui concerne Bordeaux Métropole soit limité au territoire de la Gironde.

Bordeaux Métropole propose également d’apporter une contribution supplémentaire de 500 000 € / an, qui s’ajouteraient aux 100 000 € prévus par la Région pour abonder le budget de ce futur bassin de mobilité.

Réseau TBM. Renfort des fréquences sur la ligne A, services partiels prolongés jusqu’au 15 juin (au lieu du 15 mai), amélioration de la vitesse commerciale du tramway (implantation de valideurs sur les quais des stations…), amélioration de la fiabilité de l’APS, augmentation de la capacité des parcs relais, aménagement intérieur des rames livrées en phase 1 et 2 (+ 10 % de voyageurs), acquisition de 10 nouvelles rames, poursuite du programme d’amélioration de la vitesse commerciale des bus (couloirs bus, priorité aux carrefours), stratégie de renouvellement de la flotte de bus (bus électriques)…, un plan d’amélioration des performances du réseau TBM est acté. Ce dernier pèse environ 50 M€.

Démarche 2050. Comment habiterons-nous demain ? Comment nous déplacerons-nous ? Comment travaillerons-nous ? Comment nous soignerons-nous ?... Le Bureau valide les grands principes d’un exercice prospectif qui va s’étendre sur les quinze prochains mois, et se donne pour objectif d’y associer un maximum d’habitants de la Métropole. A  relever : un premier rendez-vous public de présentation de cette démarche est prévu courant mars 2018.