Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Pont-Rail du Bouscat : la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole exigent de SNCF Réseau la réalisation des travaux

Travaux - chantiers, Transports - Déplacements -
Communiqué de presse

Publié le 6 février 2018

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et Alain Juppé, maire de Bordeaux, président de Bordeaux Métropole, viennent d’être informés du renoncement de SNCF Réseau à réaliser, entre la mi-octobre 2018 et juin 2019, les travaux de rénovation du pont ferroviaire du Bouscat-Sainte-Germaine, situé sur la ligne ferroviaire de ceinture bordelaise, malgré les efforts financiers conséquents de la Région et de la Métropole.

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, et Alain Juppé, maire de Bordeaux, président de Bordeaux Métropole, viennent d’être informés du renoncement de SNCF Réseau à réaliser, entre la mi-octobre 2018 et juin 2019, les travaux de rénovation du pont ferroviaire du Bouscat-Sainte-Germaine, situé sur la ligne ferroviaire de ceinture bordelaise, malgré les efforts financiers conséquents de la Région et de la Métropole.

Cette soudaine décision de SNCF Réseau, prise sans concertation préalable et sans formalisation aucune auprès des deux collectivités, est incompréhensible et inacceptable. Elle viendrait anéantir les efforts des partenaires pour financer l'opération et la livrer dans les temps.

Les deux élus souhaitent notamment rappeler que ces travaux devaient initialement être financés à 100% par SNCF Réseau, pour un montant de 2,92 M€, mais qu’ils avaient accepté, en novembre 2017, de prendre chacun à leur charge 1/3 de ce montant.

La Région s’était aussi engagée à avancer à SNCF Réseau le dernier tiers du budget nécessaire, en attendant que l’Etat puisse confirmer sa participation à l’opération.

Une nouvelle fois, un mois après la mise en difficulté par SNCF Réseau des travaux sur les lignes capillaires fret de Niort-Thouars et Mont-de-Marsan-Tarbes, le problème de fiabilité de l’expertise de SNCF Réseau sur les montants financiers et sur sa capacité à inscrire les travaux dans son plan de charge à court terme hypothèque la réalisation effective de travaux indispensables pour répondre aux besoins de mobilité néo-aquitains.

Désormais, si le pont n'est pas régénéré en 2019, cela impliquerait mécaniquement une  interruption du service de la ligne D du tramway et une probable limitation de vitesse des TER sur la ligne de ceinture, avec également des coûts supplémentaires à prendre en compte du fait des mesures compensatoires d’exploitation qui seront nécessaires.

Cette décision est également incohérente avec le projet de création d'une halte TER au Bouscat à l'horizon 2021, projet partenarial porté par la Région, la Métropole et la Ville, en lien avec SNCF.

La Région et la Métropole exigent la pleine mobilisation de SNCF Réseau pour garantir les ressources travaux nécessaires permettant d'assurer une livraison du pont avant la mise en service du tram D, conformément aux accords passés.

Alain Rousset et Alain Juppé ont donc l’intention de saisir directement Guillaume Pépy, Président-Directeur-général de la SNCF sur ce dossier afin de lui faire part de leur profond mécontentement. Ils demanderont en outre l’arbitrage sur ce dossier d’Elisabeth Borne, ministre des transports.