Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Ford Blanquefort : réaction de Bordeaux Métropole et du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Économie, Emploi -
Communiqué de presse

Publié le 27 février 2018

Comme l'ensemble des salariés, Bordeaux Métropole et le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine apprennent ce jour la décision de Ford Europe de ne pas confier à son usine de Blanquefort (Gironde) le développement de la boite de vitesses qui aurait assuré le plan de charge de l'entreprise pour les années à venir.

Ford Blanquefort : réaction de Bordeaux Métropole et du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Comme l'ensemble des salariés, Bordeaux Métropole et le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine apprennent ce jour la décision de Ford Europe de ne pas confier à son usine de Blanquefort (Gironde) le développement de la boite de vitesses qui aurait assuré le plan de charge de l'entreprise pour les années à venir. Cette annonce aux représentants du personnel confirme les inquiétudes maintes fois exprimées par les collectivités territoriales quant au maintien de l'activité de l'usine sous la bannière Ford. Ainsi est ouverte la voie à un abandon du site par Ford à l'horizon 2020.

Les collectivités territoriales, aux côtés de l'Etat, ont tout fait pour conforter ce site industriel depuis des années. Le Conseil régional s'est notamment engagé ces tous derniers mois à proposer aux dirigeants de Ford des solutions de diversification dans le domaine du véhicule électrique auxquelles l'usine Ford aurait pu prendre toute sa part.

Il est de la responsabilité de l'industriel d'offrir une alternative de retournement du site. La Métropole et la Région, avec l'Etat, veilleront ensemble à accompagner des solutions de nouvelles fabrications ou de reconversion pour ce site emblématique de l'industrie girondine et de la Nouvelle-Aquitaine.

Les présidents de la Métropole et du Conseil régional prennent note de la volonté du groupe Ford de travailler avec les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux pour rechercher de nouvelles possibilités pour le site. Alain Juppé et Alain Rousset demandent en urgence une réunion au plus haut niveau pour organiser une réponse concertée à la situation créée par cette annonce soudaine.

Comme ils le font depuis plus de 10 ans, La Métropole et le Conseil régional, se mobiliseront aux côtés des salariés et des élus pour continuer à assurer la pérennité industrielle et le maintien des emplois du site de Blanquefort.