Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

« De terre, de pierre et de couleur », gros plan sur le service d’archéologie préventive

Environnement -
Communiqué de presse

Publié le 27 octobre 2015

L’exposition « De terre, de pierre et de couleur » propose un tour d’horizon de trois ans d’activités du service d’archéologie préventive de Bordeaux Métropole. Ouverte au public, elle est présentée du 28 octobre au 10 novembre 2015, dans le hall de Bordeaux Métropole, esplanade Charles-de-Gaulle à Bordeaux.

Déclinée en trois thématiques et une quinzaine de panneaux, cette exposition déroule le fil de l’activité du service et jongle avec les siècles, pour mettre en lumière des découvertes qui permettent de mieux éclairer l’histoire de la métropole. Elle donne notamment à voir les résultats des recherches - plus de 600 sépultures fouillées - effectuées aux abords de quelques églises ou dans le périmètre de cimetières d’époque médiévale ou moderne, comme à Villenave-d’Ornon, Bruges, Gradignan, Blanquefort, ou côté place Sainte-Eulalie à Bordeaux. La reconstitution d’un sarcophage en pierre de l’époque médiévale, trouvé à Villenave-d’Ornon, constitue d’ailleurs un des principaux points d’intérêt de cette présentation.

L’exposition permet également de révéler les principaux enseignements - et trouvailles - des prospections et sondages menés sur le site de l’ancienne manufacture de faïence et de porcelaine David Johnston et Jules Vieillard, fleuron de l’industrie bordelaise du XIXème siècle dans le quartier Bacalan à Bordeaux… Elle revient enfin sur les recherches effectuées en différents points de la métropole, qu’il s’agisse de la place Vialolle à Carbon-Blanc (thermes d’une villa gallo romaine datée entre les IIème et Vème siècles), des rues Castéja, Cabirol et de la place André Meunier à Bordeaux…

Rappel. Le service d’archéologie préventive de Bordeaux Métropole comptabilise, depuis sa création en avril 2013, près d’une trentaine de missions de terrain à son actif. Il intervient généralement en amont des opérations d’aménagement, afin de préserver le patrimoine archéologique local, notamment dans le cadre de diagnostics ou de fouilles préventives. Sur le terrain, ce dernier propose aussi des visites de chantier, des conférences ou des actions de médiation à destination des riverains, de groupes ou d’écoles… D’un point de vue légal, il est également tenu de rédiger des rapports qui sont remis au Service régional de l’archéologie (DRAC Aquitaine après chaque intervention). Il existe près de 70 services archéologiques de ce type en France.

Ce courrier electronique et ses fichiers attaches proviennent de Bordeaux Metropole . Ils ne constituent pas un document officiel.Ils sont confidentiels et a l'usage exclusif du destinataire. Toute divulgation, copie, utilisation ou communication non autorisee de ce courrier electronique ou de tout fichier attache est strictement interdite et peut etre illegale. Si vous recevez ce courrier electronique par erreur, nous vous prions d'en informer l'expediteur et d'effacer ce courrier electronique de votre systeme informatique.

Publications & Documents

Document Format / Poids

cp_archeologie_preventive_27.10.2015.pdf

Pdf / 159 Ko

Publié le 07/02/2016