Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Assises de la mobilité : les propositions de Bordeaux Métropole sont sur la table

-
Communiqué de presse

Publié le 23 novembre 2017

Le Bureau de Bordeaux Métropole s’est réuni cet après-midi sous la présidence d’Alain Juppé, en présence de Mme Dominique Iriart, élue en octobre dernier vice-présidente de Bordeaux Métropole chargée de l’Agglo Campus, de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation.

Assises de la Mobilité. Dans le contexte des Assises de la Mobilité, Bordeaux Métropole a décidé de mettre sur la table plusieurs propositions concrètes. Ces dernières ont été pour l’essentiel présentées par Alain Juppé, à l’occasion du premier atelier territorial des Assises de la Mobilité, qui s’est déroulé le 24 octobre dernier, dans les murs de Bordeaux Métropole.

Concernant les grands projets d’infrastructure de transports, le rapport précise que c’est l’état de la rocade qui donne le ton de la congestion sur l’agglomération. D’où la perspective de relancer la solution de l’adossement d’une partie de la rocade au réseau des concessionnaires autoroutiers (ASF et Atlandes), sans mise en place de nouveaux péages. Une solution qui aurait la vertu d’accélérer le tempo des travaux sur plusieurs points névralgiques : mise à 2x3 voies de la section de rocade située entre les échangeurs 1 et 2, amélioration de l’échangeur 26 avec la RN 89 (échangeurs 2 à 26), mise à 2 x 3 voies de la section située entre la rocade et la section concédée de l’A 63 vers Bayonne…

Volontairement exhaustif, le rapport décline également différentes propositions comme l’instauration d’un péage « intelligent » ciblé sur les poids lourds en transit pour financer les politiques locales de mobilité, la relance du grand contournement par l’Est et, évidemment, la poursuite de la LGV vers Toulouse et Dax, puis vers la frontière avec l’Espagne…  Il insiste enfin sur une nécessaire amélioration de la gouvernance des transports (syndicats mixtes à l’échelle des bassins de mobilité) et prône le développement de réseaux de cars Express, afin de répondre, à moindre coût et avec un maximum d’efficacité, aux demandes de déplacements entre les zones périurbaines ou rurales et le cœur de la Métropole…

Traitement des déchets. L’option d’un contrat de concession avec travaux a par ailleurs été retenue pour une gestion mutualisée, entre 2020 et 2027, des deux unités de valorisation énergétique (Bègles et Cenon) et du centre de tri de Bègles. Cette même procédure est envisagée pour le réseau de chaleur des Hauts de Garonne. Globalement, le programme des travaux prévu dans le cadre de ces deux contrats est chiffré à 61 M€. Le Bureau a enfin approuvé la mise en place d’une charte du bien construire à Bordeaux Métropole qui sera officiellement présentée dans les semaines à venir.