Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Collecte des déchets : de plus en plus de bacs identifiés

Mis à jour le 15 mars 2017

La mise en place d'un système d’identification électronique des bacs dédiés à la collecte des déchets (bacs gris et verts) continue !
Collecte d'un bac vert (c) Bordeaux Métropole Christophe Goussard

Du 3 mars et jusqu’à fin mai 2017, les bacs - gris et verts - dédiés à la collecte des déchets de 8 communes de la métropole (30 000 foyers concernés) vont être équipés d’un système d’identification électronique.

Comment ?

Un adhésif spécial, équipé d’un circuit imprimé, va être apposé sous la poignée à l’arrière des bacs, par les agents d’un prestataire, la société CONTENÜR.

Une semaine avant la pose de cet adhésif, les habitants concernés seront informés par un flyer déposé dans leur boîte aux lettres indiquant les dates de cette opération et les invitant à laisser leurs bacs sortis sur le trottoir, jusqu’à ce que l’adhésif en question y soit visible.

Pourquoi ?

Vérifier sur le terrain l’adresse réelle de chaque bac et l’enregistrer dans la base de données du service de collecte de Bordeaux Métropole.
C’est la seule information répertoriée, il n’y a pas d’identification nominative du propriétaire ou de l’occupant du logement concerné.
Ainsi, chaque bac sera dorénavant reconnu par un lecteur installé sur les bennes, ce qui va permettre :

  • Une amélioration du service en assurant un suivi et un traitement en temps réel des anomalies repérées par les agents de collecte : remplacement
  • Une optimisation de l’organisation de la collecte : aide à la navigation pour les chauffeurs de remplacement ou sur des nouvelles tournées. Aide au redimensionnement dynamique des tournées et tableaux de bord de suivi d’activité.

Par ailleurs, cette opération d’identification électronique des bacs de collecte a également pour objectif d'assurer la faisabilité technique de l’expérimentation « Tarification Incitative » à venir.

Pour la première fois, une métropole de cette importance (28 communes, 750 000 habitants, 400 000 tonnes de déchets collectés par an) s’intéresse à l’éventualité d’une tarification incitative. Les seules agglomérations l’ayant mise en place sont trop différentes en tous points (population, urbanisme, déchets collectés, etc.) pour permettre d’extrapoler valablement leurs conclusions en la matière et les appliquer sans discernement à Bordeaux Métropole.

La seule possibilité de valider ou non cette tarification est donc de l’expérimenter afin de répondre aux exigences du dispositif « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage » et aux lois « Grenelle 2 » et « Transition énergétique pour une croissance verte » qui s’imposent aux collectivités directement en charge de la collecte des déchets.

À défaut de la mettre en place, ces collectivités doivent, au minimum, évaluer la faisabilité et l’impact de cette hypothèse de tarification incitative. C’est l’objectif de l’expérimentation lancée par Bordeaux Métropole, opération précisément délimitée, tant dans sa durée que dans son déploiement géographique :

  • Elle doit produire ses résultats pour fin 2019, sachant que son bilan permettra, à ce moment précis, au Conseil de Métropole de décider ou non la mise en place effective d’une part incitative dans la fiscalité locale liée à la collecte des ordures ménagères.
  • Elle porte sur 8 000 foyers répartis dans 4 secteurs différents et représentatifs de la diversité de la métropole : Martignas-sur-Jalle, Saint-Aubin-de-Médoc, une petite partie du quartier Chartrons/Grand Parc/Jardin Public de Bordeaux et Mérignac Arlac.

Bien entendu, cette opération sera menée en lien étroit avec les équipes municipales et les habitants concernés, un dispositif d’information et de communication accompagnant cette expérimentation tout au long de son déroulement.

Le calendrier

  • Bruges - Du 13 au 22 mars
  • Ambarès-et-Lagrave - Du 23 au 31 mars
  • Saint-Louis-de-Montferrand - Du 4 au 7 avril
  • Saint-Vincent-de-Paul - Du 7 au 11 avril
  • Ambès - Du 11 au 14 avril
  • Le Bouscat - Du 2 au 17 mai
  • Blanquefort - Du 18 au 26 mai
  • Parempuyre - Du 29 mai au 2 juin

Et après ?

Le reste de la métropole sera, par la suite, équipé du même système mais aucun calendrier n’est aujourd’hui fixé.

Accéder à la rubrique "Gérer ses déchets"

Actualités

Voir toutes les actualités